Dernières prises de position au sujet des animaux

a penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 28 mars 2012 - Source associative → Nationale

Mélenchon : la fourrure peut rester un débouché

En réponse au questionnaire adressé par L214 et Néoplanète au candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le Front de Gauche écrit :

"Pour le Front de Gauche, les fourrures ou les peaux, qui sont principalement des produits de luxe, seront un débouche (limité) de l'élevage."

Le Front de Gauche ne condamne pas le commerce des peaux et fourrure, et n'affiche pas de volonté claire de mettre un terme aux exploitations d'animaux élevés principalement pour leur fourrure, comme les visons.

Agir !

Interpellez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 28 mars 2012 - Source associative → Nationale

Mélenchon et le Front de Gauche : sortir de l'élevage intensif

En réponse au questionnaire adressé par L214 et Néoplanète au candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le Front de Gauche écrit :

"Les êtres vivants sensibles ne peuvent être considérés comme des machines biologiques. Les conditions de vie des animaux - dont par ailleurs nous tirons de multiples ressources et services - doivent être améliorées pour prendre en compte cette donnée."

Agir !

Félicitez-les

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 28 mars 2012 - Source associative → Nationale

Mélenchon pour le statut d'être sensible dans le Code civil

En réponse au questionnaire adressé par L214 et Néoplanète au candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le Front de Gauche écrit :

"Il est effectivement absurde de continuer à avoir deux définitions dans la législation française à ce sujet. Les animaux seront bien considérés comme des êtres sensibles. "Les animaux sont des êtres sensibles", reconnaît l'article L214 du code rural, adopté en 1976. Leur capacité à ressentir les stimuli (comme la souffrance) est comparable à la nôtre. Cela place l'être humain en situation de responsabilité dans ses interactions avec eux. Les êtres vivants sensibles ne peuvent être considérés comme des machines biologiques."

Agir !

Félicitez-les

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 28 mars 2012 - Source associative → Nationale

Mélenchon pour l'application effective des normes existantes

En réponse au questionnaire adressé par L214 et Néoplanète au candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon, le Front de Gauche écrit :

Le Front de Gauche s'engage notamment à ce que les textes de loi qui ont déjà été votés soient appliqués (non utilisation des cages individuelles pour la gavage par exemple) et que les décrets d'application qui manqueraient soient signés.

Cette mesure impliquerait notamment l'interdiction immédiate de réaliser le gavage des canards en cages individuelles, interdit en Union européenne depuis le 1er janvier 2011 mais autorisé illégalement par la France jusqu'au 31 décembre 2015.

Agir !

Félicitez-les

a penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 mars 2012 - Source associative → Nationale

Marine Le Pen contre les pratiques douloureuses... sauf le gavage.

L'équipe de campagne de Marine Le Pen répond "oui" à la demande de la Fondation Brigitte Bardot d'une "interdiction des mutilations (coupe des dents, de la queue et castration des porcelets, débecquage des poules, etc)."

mais elle répond "non (cause économique)" à l'interdiction du gavage des palmipèdes, qui constitue pourtant une atteinte indiscutable à l'intégrité physique des canards et des oies, et une source de douleurs sévères.

Agir !

Interpellez-la

a penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 26 mars 2012 - Communication officielle → Nationale

Eva Joly : contre la création d'un ministère ou un secrétariat d'État à la condition animale

Le 26 mars 2012, Éva Joly est interrogée par NéoPlanète sur la création d'un ministère ou un secrétariat d’État à la condition animale. L'objectif est de lutter contre les conflits d’intérêts inhérents au fait que "les politiques publiques de protection animale sont actuellement placées sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, dont l’objectif principal est la défense des filières de production". La candidate d'EELV s'y oppose au motif qu'une telle solution, "trop centralisée et dépourvue de moyens, ne pourra être réellement efficace".

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook