Dernières prises de position au sujet des animaux

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 juillet 2019 - Question parlementaire

15 parlementaires demandent une interdiction des recherches zootechniques destinées à augmenter la productivité des animaux d'élevage

La zootechnie telle que menée depuis le XIXe siècle a conduit à transformer physiquement les animaux. Ils sont devenus plus grands, plus lourds, plus productifs.
L'article L. 214-3 du code rural limite pourtant les expériences biologiques médicales et scientifiques aux cas de stricte nécessité. L'optimisation des animaux d'élevage ne relève pas de ce cas de figure.
souhaiterait connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour interdire ces recherches privées ou publiques destinées à optimiser la productivité des animaux d'élevage
Ce reportage sur la condition animale et la manière dont on traite les bêtes au nom du sacro-saint rendement est, hélas, loin d'être le premier. J'espère que la pétition que j'ai personnellement signée aura une incidence sur le devenir de ce centre de recherches, dont la cruauté dépasse l'entendement.
(extraits des questions)

a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 21 juin 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante

Vaches à hublot: «des pratiques scientifiques et qui ne font pas souffrir l’animal» selon Brune Poirson

C’est choquant [mais] ce sont des pratiques scientifiques et qui ne font pas souffrir l’animal. On en est sûr car on sait mesurer le stress chez les animaux », a assuré la secrétaire d’Etat.
(extrait de l'article du Monde)

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 7 juin 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

La ville de Draguignan nomme une «allée des droits des animaux» en hommage aux animaux victimes d’actes de cruauté

Un point de recueillement en hommage au chat Chevelu, torturé à Draguignan en mai 2017, étant déjà installé dans cet espace vert, l'assemblée a décidé de dédier une allée à tous les animaux victimes d’actes de cruauté. Celle-ci sera dénommée 'allée des droits des animaux'. 
Approuvée à l’unanimité par le conseil, la question a tout de même soulevé une interrogation, émise par l’adjoint au sport, Stephan Céret: "N’est-ce pas envoyer le message à tous ces malades mentaux, auteurs de ces actes, qu’ils peuvent continuer?"

(extrait de l'article de Carine Bekkache, Var-matin)

Agir !

Félicitez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 juin 2019 - Communication officielle → Prise de position marquante

Menaces de mort à l'encontre d'une militante: commentaire scandaleux de Loïc Dombreval

En tant que député participant aux travaux sur les animaux sauvages en captivité et pour pouvoir mener ces travaux dans les meilleures conditions possibles, je demande une trève dans les agressions et provocations réciproques entre associations de protection animale et cirques.

Agir !

Interpellez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 mai 2019 - Question parlementaire

La députée Catherine Osson demande l'interdiction des élevages d'animaux destinés à la production de fourrure

Question écrite de Mme Catherine Osson députée (La République en Marche - Nord )

Agir !

Félicitez-la

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 juin 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante

Le ministre de l'agriculture déclare «ne pas connaître un seul chasseur qui ne soit pas un défenseur du bien-être animal»

À Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), 80 000 visiteurs et de nombreux chasseurs se sont donné rendez-vous. Cette année, le Salon de la chasse de la ville accueille aussi trois membres du gouvernement, et pour la première fois, un ministre de l'Agriculture a fait le déplacement. À un an des élections municipales, rien n'est laissé au hasard. D'abord, le prix du permis national de chasse a été réduit de moitié, il passe de 400 à 200 €. Puis, Didier Guillaume a prononcé un discours bienveillant: "Je ne connais pas un seul chasseur qui n'aime pas les animaux, je ne connais pas un seul chasseur qui ne soit pas un défenseur du bien-être animal".
(extrait de l'article de France Info)

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook