a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Animaux de compagnie

Chasse

Corrida

Droit animal

Élevage

Expérimentation

Mer & pisciculture

le 23 mai 2014 - Communication officielle

François Veillerette affirme dans une lettre publiqueson engagement pour une amélioration de la condition des animaux dans différents domaines

Agir !

Félicitez-le

Lettre ouverte de François Veillerette à L214 et la FLAC :

François Veillerette s’engage pour le bien-être animal
Publié le 23 mai 2014 dans Nos positions

François Veillerette s’engage pour le bien-être animal !

François VEILLERETTE
2ème de liste Europe Ecologie
11 rue des Ponts de Comines
59800 Lille

A l’attention de

La Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas
Et
L214 Ethique et Animaux

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, en tant que candidat sur la liste Europe Ecologie pour les élections européennes dans le Nord-Ouest, nous avions souhaité organiser une rencontre à Senlis (60) pour présenter nos positions sur la condition animale. Martial Mouqueron, militant écologiste et spécialiste de cette thématique, nous avait alors mis en relation.

Je tiens d’abord à nous excuser de ne pas avoir pu maintenir cette rencontre, en raison d’un agenda de campagne extrêmement chargé compte tenu de la taille de notre euro région.

Ensuite, je souhaite réaffirmer notre engagement en faveur du bien-être animal et les positions que nous souhaitons porter au niveau du Parlement Européen. Soulignons d’ailleurs le volontarisme de ma collègue Michèle Rivasi, candidate dans le Sud-Est, dont je rejoins la pensée sur le sujet.

Michèle a en effet rencontré le 8 mai à Lyon les associations de défense de la cause animale. Autour d’un déjeuner végétalien, celle-ci a pu aborder avec une trentaine de représentants d’associations la question du bien-être animal et des leviers européens pour le défendre.

Je rejoins parfaitement les positions affirmées par Michèle[1], à savoir :

• Le soutien actif aux professionnels engagés dans des pratiques d’élevage, d’aquaculture ou de pêche respectueuses des animaux, et une meilleure valorisation des produits issus de ces élevages

• L’amélioration de l’éducation à l’alimentation de nos concitoyen-ne-s et la promotion d’une alimentation à majorité végétale

• Une information claire aux consommateurs sur les conditions d’élevage, d’abattage et sur les techniques de pêche des animaux, et du renforcement des critères relatifs aux conditions de vie des animaux pour les normes existantes (AB, AOC, etc.) et ce pour les productions nationales et les produits importés.

• L’interdiction rapide réelle de certaines pratiques comme les mutilations comme la castration à vif, la coupe des dents, etc.

• L’amélioration globale des conditions d’abattage des animaux, limitant toutes les souffrances animales : mise en place d’abattoirs « de proximité », et d’abattoirs mobiles, modification des couloirs d’amenée et du poste d’abattage, en concertation avec les autorités religieuses pour un abattage avec étourdissement ;

• L’interdiction de la recherche à des fins de production d’animaux transgéniques et de leur commercialisation, ainsi que l’interdiction du brevetage d’animaux ;

• L’encadrement strict des conditions de travail des animaux utilisés en tant que force motrice en veillant à leur bien-être et les utilisant dans le plus grand respect, dans un objectif de transition écologique.

• Le développement d’une recherche publique consacrée à l’élaboration et à la diffusion de méthodes substitutives à l’expérimentation animale

• La lutte contre toutes les formes de trafic et un meilleur encadrement des élevages et de la vente d’animaux de compagnie (par différents moyens : formation, traçabilité, suivi sanitaire, etc.)

• La limitation, la régulation et le contrôle du commerce d’animaux exotiques, sous forme de nouveaux animaux de compagnie, d’animaux destinés à l’expérimentation ou d’objets issus d’animaux, avec à terme leur interdiction

• L’interdiction sans conditions de tout acte induisant la souffrance ou le mal-être d’animaux au prétexte d’activités de loisirs, culturelles, traditionnelles (combats de coqs, corrida …) ou d’œuvres artistiques

• Des mesures législatives attribuant un statut aux animaux sauvages dans le Code civil et des mesures de protection dans le Code l’environnement

Veuillez agréer Madame, Monsieur mes salutations écologistes les plus sincères.

François Veillerette,
Candidat Europe Ecologie
pour les élections européennes dans le Nord-Ouest.

[1] Voir notamment ici : http://luce-lapin-et-copains.com/2014/05/07/corridas-combats-de-coqs-fourrure-la... ou là http://www.politique-animaux.fr/droit-animal/l-eurodeputee-eelv-michele-rivasi-s...