a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 5 novembre 2018 - Communication officielle → Municipale

Le maire de Soissons Alain Crémont s'engage à mettre fin à la présence de manèges à poneys lors de la Foire Saint Martin

Agir !

Félicitez-le

Vous êtes nombreux(ses) à m'interroger sur la présence d'un manège à poneys sur la foire #SaintMartin et les mesures que j'entends mettre en oeuvre au service de la bien traitance animale. Je comprends l’émoi que peut susciter la présence d’un tel attelage. À certains égards, je le partage tant on ne peut rester insensible au quotidien de ces animaux. Ce n’est pas l’image que l’on souhaite donner à cette foire​ Saint Martin​, qui doit rester un moment de fête pour tout le monde, et c’est pourquoi​​ j’ai indiqué à mes services que nous n’accepterons plus cette "animation" l’année prochaine.​
(extrait du post Facebook du maire)

post Facebook d'Alain Crémont :

#MANEGEàPONEYS

Vous êtes nombreux(ses) à m'interroger sur la présence d'un manège à poneys sur la foire #SaintMartin et les mesures que j'entends mettre en oeuvre au service de la bien traitance animale.

Je comprends l’émoi que peut susciter la présence d’un tel attelage. À certains égards, je le partage tant on ne peut rester insensible au quotidien de ces animaux. Ce n’est pas l’image que l’on souhaite donner à cette foire​ Saint Martin​, qui doit rester un moment de fête pour tout le monde, et c’est pourquoi​​ j’ai indiqué à mes services que nous n’accepterons plus cette "animation" l’année prochaine.​ Avant même la fin de cette édition l'exploitant sera informé de cette décision.

Pour autant, dans l’état actuel des textes, rappelons que l’exploitation d’un manège à poneys n’est pas interdite par la loi. De la même manière, comme pour tout modèle économique, s’il y a une offre c’est qu’il y a une demande. Le meilleur moyen pour que ces manèges disparaissent d’eux-mêmes serait que les parents soient responsables et arrêtent de mettre leurs enfants sur ces poneys.

En attendant, nous sommes très vigilants quant au bien-être des animaux qui sont présents cette année. Nous veillons à ce que l’exploitant leur procure une bonne alimentation, un abreuvage régulier, des périodes de repos (ils doivent être dételés toutes les deux heures pour une période de repos d’une heure) et tous les soins nécessaires le cas échéant. Dans le cas où nous serions amenés à constater un manquement à ces obligations ou une marque de maltraitance, nous prendrions immédiatement les mesures adéquates.

Enfin, comme nous l’avions fait lors d'une précédente édition, nous allons également solliciter un contrôle de la part des services d’inspection vétérinaire de la direction départementale de la protection des populations de l’Aisne pour nous assurer de la bonne identification et des garanties sanitaires de ces poneys.