Photo de Annick Girardin

Mer & pisciculture : Annick Girardin penche contre les animaux aquatiques

6.4/20
Gouvernement
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Annick Girardin ?

Prises de position de Annick Girardin classées par thème :

Prises de position concernant la mer & pisciculture (2 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 9 octobre 2017 - Dans la presse → Nationale

La ministre des Outre-mers Annick Girardin se déclare ouverte à la commercialisation du "produit" de la chasse aux requins à La Réunion

L’arrêté sera regardé. La pêche aux requins est autorisée. Aujourd’hui, c’est la commercialisation, elle sera regardée. Avant la fin de l’année. Avec l’œil d’une ultra-marine, d’une fille de marin, qui a vécu sur la mer et qui sait ce que c’est." indique la ministre. C'est la première fois qu'un représentant de l'État parle aussi clairement au sujet de la crise requin.
(Extrait de l'article d'IMAZPRESS)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 13 mai 2013 - Communication officielle → Nationale

La députée Annick Girardin s'oppose à l'interdiction européenne d'importer des produits dérives dé la chasse aux phoques

En tant que Vice-Présidente du Groupe d’amitié France-Canada Annick GIRARDIN recevait aux côtés de la Présidente, une délégation de jeunes étudiants du Nunavut venus en Europe pour faire la promotion de leur culture et leur mode de vie.
Cette tournée européenne avait également pour but de rappeler que leur peuple, que leurs tribus, vivent de la chasse, notamment de la chasse aux phoques et que le boycott par l’Europe des produits dérivés de la peau de phoque est catastrophique pour leur survie économique.
La chasse au phoque doit-être encadrée et réglementée, mais il faut que les marchés européens soient rouverts. Cette espèce n’est pas en danger et peut subir un prélèvement annuel sans risque.

(extrait de l'article de Annick Girardin)