Photo de Bruno Retailleau

Élevage : Bruno Retailleau agit contre les animaux victimes de l'élevage

1.6/20
Sénateur - Vendée
Classement : 305ème/348 sénateurs
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Bruno Retailleau ?

Prises de position de Bruno Retailleau classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (5 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 octobre 2019 - Vote → Nationale

192 sénateurs ont voté pour la répression des obstructions à la chasse et des lanceurs d'alerte qui filment la réalité des élevages

Amendement adopté par 192 voix contre 80.

Scrutin n° 1 - séance du 1 octobre 2019
sur l'amendement n° 2 rect. ter, présenté par M. Jean-Paul Prince et plusieurs de ses collègues, à l'article unique de la proposition de loi tendant à réprimer les entraves à l'exercice des libertés ainsi qu'à la tenue des évènements et à l'exercice d'activités autorisés par la loi

Résultat du scrutin

Nombre de votants : 339
Suffrages exprimés : 272
Pour : 192
Contre : 80

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 avril 2016 - Question parlementaire → Nationale

9 sénateurs demandent des aides financières supplémentaires pour maintenir la filière «foie gras»

Au total, ce sont près de 4 000 élevages, dans 18 départements représentant 71 % de la production nationale de foie gras, qui vont arrêter leur production.
Le coût du préjudice pour les entreprises transformatrices de la filière « gras » est évalué à 140 millions d'euros et, plus largement, à 300 millions d'euros pour toute la filière avicole.
prendre en compte tous les acteurs de la filière aval touchés par cet arrêt de la production - abatteurs, conserveurs et commercialisateurs -, en leur apportant une compensation financière, sans oublier les charges fixes, en cette période bien sombre pour la filière « gras ». Monsieur le ministre, comment accueillez-vous ces deux propositions ? (Applaudissements sur les travées du RDSE, ainsi que sur plusieurs travées de l'UDI-UC et du groupe Les Républicains.)
(extraits des questions)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une partie des près de 300 millions d'euros que pourrait coûter l'arrêt partiel de la filière va être supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 1 décembre 2015 - Manifeste → Régionale

Régionales 2015 : ces têtes de liste n'ont pas signé la charte de l'AVF visant à soutenir une alternative végétarienne en restauration collective

Absents du débat

L’Association végétarienne de France (AVF) invite donc les candidat-e-s à se positionner. Elle propose la signature d’une charte qui les engage à soutenir toute proposition de loi et tout déploiement d’une alternative végétarienne dans les établissements publics de restauration. (...) Nous mentionnons uniquement les noms des candidats expressément sollicités par l’AVF, ou bien ayant signé spontanément la charte
(extraits de l'article de l'AVF)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 octobre 2015 - Proposition de loi → Nationale

Proposition de loi sénatoriale 86 visant notamment à affaiblir la réglementation en matière de bâtiments d'élevage et à augmenter les aides financières aux exploitants

Les filières d'élevage connaissent depuis quelques mois de très graves difficultés économiques qui ne font que s'accentuer
L'article 8 met fin à la sur-transposition de la directive européenne qui régit les installations classées pour la protection de l'environnement dans le domaine de l'élevage
L'article 9 allège les charges patronales des entreprises agricoles pour leurs salariés permanents.
L'article 10 allège également les charges supportées en début de carrière par les jeunes agriculteurs, en étendant d'une année, de cinq à six ans, l'exonération dont ils bénéficient aujourd'hui.
(extraits de l'Exposé des motifs)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 décembre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Bruno Retailleau demande à l'État de soutenir financièrement la filière porcine

Dans un contexte économique déjà difficile pour l'ensemble de la filière porcine, ces lourdes pertes ne permettent plus aux éleveurs de vivre convenablement de leur activité ni de faire face aux investissements nécessaires.
Aussi, il lui demande quelles mesures entend prendre le Gouvernement pour redynamiser la production et la filière porcine française

extrait de la question (réponse du gouvernement)