ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 octobre 2016 - Communication officielle → Partielle

Le Groupe Condition animale du PG dénonce le colloque au Sénat défendant la corrida, le gavage, la chasse au gluau...

Agir !

Félicitez-les

Post Facebook du Groupe Condition animale du PG :

LA CHASSE AUX ANIMALISTES EST OUVERTE !
Le 12 septembre dernier, nous dénoncions le colloque "L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?" contre les associations de protection animale. Introduit par un passage de la Génèse, cette réunion s'est tenue le 4 octobre au Sénat avec l'Observatoire National des Villes Taurines à l'organisation et des invités liés directement ou indirectement aux lobbies de la corrida, de la chasse et de l'agriculture productiviste :
lien
À croire qu'on avait vu juste : suite à ce colloque, le sénateur PS Jean-Louis Carrère s'apprête à demander la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le mouvement animaliste !
Par ailleurs lors de cette journée, les maires des villes taurines ont signé la Charte pour les libertés et la diversité des cultures qui interpelle l'État français pour inscrire la tauromachie dans l'inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel de la France, revenant à la charge contre l'arrêt du Conseil d’Etat du 27 juillet dernier qui l'a retirée.
Il faut dire que durant toute une journée, les participant.e.s ont pu entendre que « Le bien être animal est un piège à cons dont se servent les animalistes » (Jean-Pierre Digard, anthropologue), que « les enfants ont besoin de héros comme la corrida peut en offrir » (Joël Pon, psychiatre) ou encore qu'« au premier procès pénal contre un sanglier je cesse de manger du pâté » (Francis Wolff, philosophe). Et en fin de journée, ces personnes ont été conviées à un « buffet "Esprit du Sud" (non végan) », où tout résidait dans la précision provocatrice et puérile "non végan".
Affaire à suivre !