a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 22 octobre 2014 - Communication officielle

Laurence Abeille salue la volonté de l'Europe d'arrêter de subventionner les corridas

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

l’amendement de Bas Eickhout a été rejeté car son adoption nécessitait une majorité qualifiée. La subvention demeure, mais elle est en sursis. %5B...%5D le Parlement européen a adopté un amendement écologiste appelant à un arrêt de ces subventions. Si cette résolution n’a pas de valeur juridique, le signal envoyé est clair
L’Europe se dirige donc vers l’arrêt de ce détournement d’aides publiques, ce qui entraînera inéluctablement la fin de la corrida, qui n’est pas rentable sans subventions publiques
extrait de l'article de Laurence Abeille

article de Laurence Abeille :

Un espoir pour l’abolition de la corrida avec des subventions européennes en sursis !

Lors de l’examen du budget au parlement européen, le député néerlandais Bas Eickhout a proposé un amendement pour mettre fin aux subventions européennes pour les élevages de taureaux de combat.

Cette subvention, prélevée sur le budget de la Politique Agricole Commune, finance l’élevage d’animaux destinés à être mis à mort lors d’un spectacle – la corrida – qui est considéré par un nombre croissant de nos concitoyens comme barbare. La corrida, qui demeure dans notre droit comme une exception inacceptable d’acte de cruauté envers les animaux, est pourtant incompatible avec les règles européennes en matière de bien-être des animaux d’élevage. Les agriculteurs qui investissent dans des pratiques respectueuses de l’environnement auraient certainement bien besoin de ces fonds détournés pour une activité de loisir.

Une majorité de députés européens ont voté « pour » la fin de cette subvention[1], mais l’amendement de Bas Eickhout a été rejeté car son adoption nécessitait une majorité qualifiée.

La subvention demeure, mais elle est en sursis. En effet, et c’est une excellente nouvelle, dans sa résolution sur le budget européen 2015, le Parlement européen a adopté un amendement écologiste appelant à un arrêt de ces subventions[2]. Si cette résolution n’a pas de valeur juridique, le signal envoyé est clair : le Parlement européen souhaite que ces subventions cessent.

L’Europe se dirige donc vers l’arrêt de ce détournement d’aides publiques, ce qui entraînera inéluctablement la fin de la corrida, qui n’est pas rentable sans subventions publiques, la fin d’une « tradition », symbole de la violence envers les animaux.

[1] 323 pour ; 309 contre ; 59 abstentions

[2] 341 pour ; 294 contre ; 45 abstentions