Corrida

Michaël Delafosse déclare qu'il voterait contre l'abolition de la corrida s'il était parlementaire

Personnalité politique (1)

Prise de position

- [Michaël Delafosse] Je ne suis pas favorable à la corrida, je n'y vais pas. Mais je sais qu'il y a des gens qui y sont attachés, c'est une tradition.
- [Oriane Mancini] Vous voteriez [le texte d'Aymeric Caron] si vous étiez parlementaire ?
- [Michaël Delafosse] Non. Et je pense qu'au Parlement il y a d'autres sujets dont nous devons traiter. [...] Qu'il y ait des débats à ce sujet est très respectable. Mais l'énergie du Parlement doit être clairement mise sur les problèmes des gens. [...]
- [Christelle Bertrand] Mais pour la gauche les questions de souffrance animale sont prioritaires aussi. Vous appartenez à un parti qui les a souvent mises en avant. Est-ce que vous comprenez que ça puisse choquer ?
- [Michaël Delafosse] Mais je vais même vous le dire à Montpellier par exemple nous avons des cirques sans animaux parce que nous savions qu'il y avait de la maltraitance. Par exemple, nous avons proposé à la cantine l'option végétarienne.
- [Christelle Bertrand] Mais alors il s'agit de quoi ? De ne pas froisser les quelques personnes qui assistent aux corridas ?
- [Michaël Delafosse] Mais on voit bien que la manière dont ce débat est mené créé des tensions, ça créé des clivages, il y a des gens qui se sentent agressés parce qu'ils seraient allés à un spectacle de corrida... Je ne crois pas que notre république se construise sur l'invective, sur la défiance en permanence. J'ai comme le sentiment que cette tradition est de moins en moins influente et qu'il y ait des débats c'est légitime, mais là, aller sur l'interdiction... Voyez il y a une femme qui est remarquable qui est éditrice au Diable Vauvert, Marion Mazauric, qui est très attachée à ces traditions et qui ressent ça comme une agression.

(Extrait de l'entretien de Michaël Delafosse, maire de Montpellier, avec les journalistes Oriane Mancini et Christelle Bertrand sur LCP le 24 novembre 2022)

Tweet

Vidéo

Partager cette prise de position