a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 28 octobre 2015 - Communication officielle

Pour Laurence Abeille la fin des subventions aux élevages taurins «entraînera inéluctablement la fin de la corrida»

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Aujourd’hui c’est à une majorité absolue de 64% (438 sur 687) que la fin des subventions a été votée. (...) on imagine mal comment les ministres des finances européens pourraient s’opposer à ce vote massif du Parlement européen. (...) l’Europe s’est donc enfin décidée à supprimer ce que je considère comme un détournement d’aides publiques, ce qui entraînera inéluctablement la fin de la corrida, qui n’est pas rentable sans subventions publiques massives.
(extrait du communiqué de Laurence Abeille)

Communiqué de presse de Laurence Abeille :

Victoire : le parlement européen vote la fin des subventions à la corrida !

Communiqué de presse

Aujourd’hui, le Parlement européen a voté la fin des aides européennes aux élevages de taureaux de combat.

C’est une grande victoire pour la protection animale, obtenue grâce à l’opiniâtreté du groupe politique « Les Verts – Alliance Libre Européenne » et notamment de l’eurodéputé néerlandais Bas Eickhout, que je félicite.

L’an dernier, ce député avait déjà demandé la fin de cette subvention, mais son amendement n’avait obtenu qu’une majorité relative. Aujourd’hui c’est à une majorité absolue de 64% (438 sur 687) que la fin des subventions a été votée.

Pour rappel, cette subvention est actuellement prélevée sur le budget de la Politique Agricole Commune. Ces fonds seraient beaucoup plus utiles pour soutenir par exemple l’agriculture et l’élevage biologiques qui ont bien besoin de ces aides.

Cette première victoire obtenue, il reste désormais à obtenir l’approbation du Conseil européen pour que cette décision soit définitive, et on imagine mal comment les ministres des finances européens pourraient s’opposer à ce vote massif du Parlement européen.

Pour Laurence Abeille, « l’Europe s’est donc enfin décidée à supprimer ce que je considère comme un détournement d’aides publiques, ce qui entraînera inéluctablement la fin de la corrida, qui n’est pas rentable sans subventions publiques massives. »