Photo de Danielle Auroi

Corrida : Danielle Auroi agit pour les taureaux

16.2/20
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Danielle Auroi ?

Prises de position de Danielle Auroi classées par thème :

Prises de position concernant la corrida (3 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 8 avril 2015 - Proposition de loi → Nationale

Proposition de loi N° 2714 visant à interdire l'accès aux corridas aux moins de quatorze ans

Positif mais pas assez ambitieux

Une motion, signée par une centaine de professionnels de la psychologie, rassemblés dans le collectif Protégeons les enfants des corridas (PROTEC), évoque les dangers d’assister à une corrida pour un jeune spectateur
Pourtant, de nombreuses villes organisatrices de corrida offrent aux enfants de moins de douze ans la gratuité pour assister aux corridas.
83 % des Français souhaitent que l'accès des arènes soit interdit aux mineurs de quatorze ans
(extraits de l'Exposé des motifs)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 24 septembre 2013 - Proposition de loi → Prise de position marquante → Nationale

Proposition de loi n°1448 visant à abolir la corrida et les combats de coqs

Article unique

Le septième alinéa de l’article 521-1 du code pénal est supprimé.

La suppression du septième alinéa de l’article 521-1 du code pénal reviendrait à étendre l'interdiction des corridas et des combats de coqs à l'intégralité du territoire français.

Génération-s
Photo Danielle Auroi Danielle Auroi
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 24 octobre 2012 - Source associative → Nationale

Danielle Auroi souhaite la désinscription de la corrida du patrimoine immatériel de la France

Lettre de la députée du Puy-de-Dôme au CRAC Europe, extraite du site "Les taureaux voteront" :

####

Le 24 octobre 2012

"Vous avez souhaité m’alerter sur l’inscription de la corrida au patrimoine immatériel de la France.

Même si je n’ai pu être présente le 20 octobre dernier, je m’associe aux nombreuses voix qui se sont élevées contre cette décision du Ministère de la Culture prise lors de la mandature précédente, et souhaite que Madame Filippetti revienne sur cette inscription.

En tant qu’écologiste, je suis très sensible, au-delà des prises de risques humains, à la souffrance animale et je partage votre souhait d’amélioration de la législation française en la matière : les pratiques brutales, cruelles et indignes à l’égard des animaux doivent être proscrites.