Photo de Denis Baupin

Corrida : Denis Baupin agit pour les taureaux

17.9/20

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Denis Baupin ?

Prises de position de Denis Baupin classées par thème :

Prises de position concernant la corrida (3 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 21 janvier 2017 - Manifeste → Prise de position marquante

Manifeste du CRAC Europe pour l'abolition de la corrida

Nous, soussignés, considérant que l’existence et la recrudescence de la barbarie tauromachique ne sont pas dignes d’un pays civilisé et sont en contradiction avec l’esprit républicain et démocratique, demandons l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521.1 du Code pénal, qui tolère que des sévices graves et des actes de cruauté soient infligés à des animaux sous couvert de tradition locale.
(extrait du manifeste)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 8 avril 2015 - Loi

Proposition de loi N° 2714 visant à interdire l'accès aux corridas aux moins de quatorze ans

Positif mais pas assez ambitieux

Une motion, signée par une centaine de professionnels de la psychologie, rassemblés dans le collectif Protégeons les enfants des corridas (PROTEC), évoque les dangers d’assister à une corrida pour un jeune spectateur
Pourtant, de nombreuses villes organisatrices de corrida offrent aux enfants de moins de douze ans la gratuité pour assister aux corridas.
83 % des Français souhaitent que l'accès des arènes soit interdit aux mineurs de quatorze ans
(extraits de l'Exposé des motifs)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 24 septembre 2013 - Loi → Prise de position marquante

Proposition de loi n°1448 visant à abolir la corrida et les combats de coqs

Article unique

Le septième alinéa de l’article 521-1 du code pénal est supprimé.

La suppression du septième alinéa de l’article 521-1 du code pénal reviendrait à étendre l'interdiction des corridas et des combats de coqs à l'intégralité du territoire français.