ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 27 décembre 2016 - Dans la presse

Pour le directeur de campagne de Yannick Jadot, un parti pour les animaux « C'est comme si on avait un parti politique des producteurs d'éoliennes »

Comparaison inquiétante quant à l'importance accordée au sujet et à l'urgence de s'en emparer

Agir !

Interpellez-les

Aux Pays-Bas, la question est tranchée. Le pays compte 2 députés européens membres du "parti pour les animaux", créé en 2003. En Espagne, le "Parti animaliste contre la maltraitance animale" a obtenu 1,19% des suffrages aux législatives de juin.
(extrait de l'article d'Annabel Benhaiem, Huffington Post)
Le concept même de parti nous interroge parce que cela donne l'impression que la cause animale est plus importante que toutes les autres. C'est comme si on avait un parti politique des producteurs d'éoliennes.
(extrait des propos d'Alexis Braud, directeur de campagne de Yannick Jadot, dans le même article)

Intégralité des propos d'Alexis Braud repris dans l'article :

Défendre une seule cause, ce n'est pas notre vision de la politique, explique Alexis Braud, le directeur de campagne de Yannick Jadot. Le concept même de parti nous interroge parce que cela donne l'impression que la cause animale est plus importante que toutes les autres. C'est comme si on avait un parti politique des producteurs d'éoliennes. On est d'accord avec la production d'éoliennes, mais on ne peut créer un parti uniquement là-dessus. Nous, nous disons que la condition animale est très importante mais qu'elle n'est pas supérieure à la souffrance au travail, par exemple. Nous nous intéressons à plusieurs causes pour former un projet politique qui se tient.

Source :