Droit animal : Europe Écologie Les Verts agit pour les animaux

16.9/20

Agir !

Félicitez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Prises de position concernant le droit animal (81 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 23 août 2019 - Communication officielle

La condition animale au programme des Journées d'été d'EELV

COMMENT DÉVELOPPER L’EMPATHIE ET LE RESPECT DES ANIMAUX CHEZ LES ENFANTS ?
En éduquant les adultes de demain à ces valeurs fondamentales, l’école contribue à l’évolution de la société. Les pouvoirs publics
peuvent soutenir des initiatives qui permettent la découverte de la sensibilité des animaux, de leur intelligence, de leurs droits et de nos responsabilités envers eux.
Animé par Muriel Obriet, commission Condition animale, avec Jacques Boutault, maire de Paris 2e ; Marie-Claude Laprade, présidente de Éducation Éthique Animale, et Séverine Nadaud, maître de conférence en droit privé à l’université de Limoges.

ATELIER DE CUISINE VÉGANE

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 22 mai 2019 - Manifeste → Prise de position marquante → Europe

Européennes 2019 : 8 têtes de liste ont signé le plaidoyer "Vote for animals"

Manon Aubry (France Insoumise)
Dominique Bourg (Urgence Écologie)
Ian Brossat (Parti communiste français)
Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)
Benoît Hamon (Génération-s)
Yannick Jadot (EELV)
Florie Marie (Parti pirate)
Hélène Thouy (Parti animaliste)

Agir !

Félicitez-la

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 16 mai 2019 - Programme → Europe

Européennes 2019 : DLF, EELV, Génération-s, Parti animaliste, UÉ et UPR mentionnent la condition animale dans leurs professions de foi

Reconnaissance des Droits des animaux (Urgence Écologie)
4. Ils voteront toujours dans le sens des intérêts de la France et des Français : (...) bien-être animal, (...) (UPR)
L’Europe doit (...) défendre le bien-être animal. (Génération-s)
5. Généralisons une option végétarienne dans la restauration collective européenne pour sortir de la surexploitation animale (EELV)
Interdire les méthodes d’élevage et d’abattage les plus génératrices de souffrance : mutilations (épointage du bec, castration à vif, amputation de la queue, écornage…), broyage des poussins et des canetons, sélections génétiques causant des souffrances (poulets à croissance rapide), mise à mort sans insensibilisation préalable

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 30 avril 2019 - Manifeste → Prise de position marquante → Europe

Élections Européennes : 52 candidats de la liste EELV ont signé le plaidoyer "Vote for animals"

L' "Engagement pour le bien-être animal" propose aux candidats de signer 22 mesures.
Chaque liste participant aux élections européennes comprend 79 candidats.

1 M. Yannick JADOT
3 M. Damien CARÊME
4 Mme Marie TOUSSAINT
5 M. David CORMAND
6 Mme Karima DELLI
7 M. Mounir SATOURI
8 Mme Caroline ROOSE
9 M. François ALFONSI
10 Mme Salima YENBOU
13 M. Claude GRUFFAT
14 Mme Lydie MASSARD
15 M. François THIOLLET
16 Mme Julie LAERNOES
17 M. Jean-Laurent FÉLIZIA
18 Mme Sophie BUSSIERE
19 M. Alexis TIOUKA
20 Mme Catherine HERVIEU
21 M. Guillaume CROS
22 Mme Leyla BINICI
25 M. William LAJEANNE-COUTARD
29 M. Ghislain WYSOCINSKI
30 Mme Christine JUSTE

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 15 avril 2019 - Programme → Europe

Européennes 2019 : EELV veut créer une Direction générale de la protection animale auprès de la Commission européenne

C’est pourquoi nous proposons la création d’une Direction générale de la protection animale auprès de la Commission européenne. Ce « ministère européen dédié aux Animaux » concevra une stratégie à la fois transversale et cohérente et veillera à l’intégration dans les textes législatifs européens de la question de la protection des animaux domestiques et sauvages.
(extrait du programme "Qu’est-ce qu’on attend pour protéger le vivant et les animaux ?")

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 15 avril 2019 - Programme → Europe

Européennes 2019 : EELV veut lutter contre les trafics d'animaux sauvages, notamment en créant des brigades de police européenne

Renforcer les contrôles européens pour lutter contre les trafics :
Avec la création de brigades de police européenne dédiées et formées à la détection et à l’intervention. L’Europe doit être exemplaire en matière de protection de la faune sur son territoire, mais elle doit aussi la protéger hors de ses frontières. La criminalité et le commerce d’espèces sauvages se classent au 4e rang des activités illicites les plus lucratives.

(extrait du programme "Qu’est-ce qu’on attend pour protéger le vivant et les animaux ?")

Agir !

Félicitez-la

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Animaux de compagnie

Chasse

Droit animal

Élevage

Zoo / Cirque

le 8 novembre 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

Mission Animaux de la ville de Paris : amendements du Groupe Écologiste de Paris

Mettre en place une commission animale permanente à la Ville de Paris composée d’élu.e.s des différents groupes politiques et pouvant régulièrement auditionner l’ensemble des acteurs en lien avec la question animale
Ajouter une clause bien-être animal dans les marchés publics, concessions et autorisations administratives de la ville de Paris
Créer un nouveau métier au sein de la Ville : animalier
Travailler avec les services et les associations concernées à l’aménagement et la mise en place de dispositifs permettant aux personnes en situation d’errance de se rendre dans les structures d’hébergement d’urgence avec leurs chiens
Aménager 35 espaces canins sur l’ensemble de la ville de Paris, répartis équitablement sur le territoire pour que chaque maître ou maîtresse puisse avoir un parc canin à moins de 500 mètres de chez lui/elle (8-10 min à pieds) en lien avec les mairies d’arrondissement
Réaliser des campagnes régulières de recensement accompagnées par la médiatisation de campagne de stérilisation des chats errants en veillant à la mise en valeur des associations qui apportent ces soins
Autoriser par conventionnement 10 abris pour chats errants après présentation des abris déjà existants dans la Ville et une d’une cartographie des lieux potentiels en collaboration avec les associations concernées et les mairies d’arrondissement
Veiller à la mise en place systématique de nichoirs à moineaux et d’hôtels à insectes dans les programmes d’aménagement, de réaménagement de bâtiments ou d’espaces publics
Favoriser dès que cela est possible la présence d’animaux dits « communs » dans la ville afin de banaliser leur contact auprès des petit.e.s Parisien.ne.s comme des plus grand.e.s.
Construction et gestion de pigeonniers dans le cadre de chantiers jeunes
Relancer tous les piegonniers déjà existants dans la ville et en construire de nouveaux dont un à la Ferme de Paris
Poursuivre le dialogue engagé avec les circassien.ne.s pour accompagner leur reconversion sociale et économique pour des spectacles sans animaux sauvages, dans un délai raisonnable à déterminer avec ces derniers de deux ans
Ne plus autoriser dans la ville de Paris aucun spectacle fixe ou itinérant présentant des animaux sauvages, dans un délai de deux ans
Organiser un partenariat avec le concours des associations pour que les animaleries ne présentent que des animaux issus de refuges
(extraits des préconisations portées par les amendements)
L'ensemble des amendements ont été retirés au profit d’un vœu de l’exécutif concernant les animaleries

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 26 septembre 2018 - Communication officielle → Local

Le Conseil de Paris a adopté à l'unanimité le vœu de l'exécutif relatif à la réalisation d'une stèle en hommage aux animaux tués durant les guerres

CONSEIL DE PARIS
SEANCE DES 24, 25, 26 et 27 SEPTEMBRE 2018

VŒU DE L’EXECUTIF

RELATIF A LA REALISATION D’UNE STELE EN HOMMAGE AUX ANIMAUX TUES DURANT LES CONFLITS

Considérant le vœu pour la création d’un monument aux animaux de guerre morts sur le champ de bataille de la Première Guerre mondiale, déposé par Jacques BOUTAULT, David BELLIARD et les élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP) ;

Considérant le vœu présenté par Jean-Pierre LECOQ, Marielle de SARNEZ et Alexandre VESPERINI relatif à la création d’un monument ou d’une stèle faisant mémoire des animaux tués au cours des conflits du 20ème siècle et notamment de la Première Guerre Mondiale ;

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 23 août 2018 - Communication officielle

La condition animale au programme des JDE d'EELV

Samedi 25 août 2018 (...)
de 16h30 à 17h15 : Expérimentation animale et réglementation européenne
de 17h15 à 19 : Comment agir pour les animaux sur les territoires?

(extraits du programme des Journées d'été d'EELV)

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 6 juillet 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

Vœu de la ville de Grenoble demandant à l'État d'abolir le broyage des poussins vivants, la castration à vif des porcelets, l’élevage en cage des poules pondeuses, la détention d'animaux dans les cirques et de soutenir les associations

  • de s’emparer véritablement de la question de la présence des animaux dits sauvages dans les cirques, d’améliorer immédiatement les normes pour un meilleur traitement des animaux et d’organiser avec les circassiens la transition vers un modèle de cirques sans animaux ;
  • de soutenir les associations de défense des animaux, notamment via des subventions et la promotion/ diffusion de leurs campagnes de sensibilisation (abandons, mal traitance…) ;
  • de mettre un terme aux souffrances animales générées par l’industrie alimentaire en intégrant, dans la loi Agriculture et Alimentation en cours de discussion au Parlement, l’interdiction de tous traitements indignes et dégradants et générateurs de souffrance animale, tels que le broyage des poussins vivants, la castration à vif et sans anesthésie des porcelets, ou l’élevage en cage des poules pondeuses.

(extraits de la délibération)