Élevage

Pictogramme de l'élevage

Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille.

Léon Tolstoï (1828-1910)

Plus d’un milliard d’animaux terrestres sont abattus en France chaque année, principalement à des fins alimentaires.
Les poussins savent compter jusqu'à cinq. Les moutons peuvent mémoriser plus de cinquante visages pendant au moins deux ans et y distinguer différentes émotions. Les vaches éprouvent de l'excitation et de la joie lorsqu’elles résolvent un problème. Les cochons se reconnaissent individuellement. Joueurs et dotés d’une excellente mémoire spatiale, ils apprécient les ballons de football ou certains jeux vidéos.
88% des Français considèrent que la protection des animaux d’élevage devrait être renforcée (Commission européenne, Eurobaromètre 2016). →Mieux connaître l’opinion publique

Parcourir les dernières prises de position sur Élevage

Pour aller plus loin

 

Classement des personnalités politiques sur l'élevage

Chercher une personnalité politique

(les personnalités politiques n'ayant pas de note référencée sur ce thème ne sont pas affichées)

Pour les animaux

Aucun

Aucune personnalité politique référencée avec ces critères

 

Contre les animaux

Aucun

Aucune personnalité politique référencée avec ces critères

 
Voir l'action de ces personnalités sur un autre thème :

Chercher une personnalité politique

Dernières prises de position politiques concernant l'élevage

2200 prises de position

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 24 mai 2020 - Dans la presse

La ministre de l'Écologie propose aux « grand patrons » de mettre à disposition des salariés un repas végétarien par semaine

Nécessite d'être accompagné par des actes réglementaires

Je les appelle à démontrer leurs engagements avec des mesures concrètes que j’ai listées. Je souhaite être à la fois exigeante et constructive , a expliqué Mme Borne au JDD. Dans ce courrier de trois pages, avec annexes listant les mesures souhaitées, la ministre évoque un futur rendez-vous au ministère au cours duquel ils pourront annoncer de premiers engagements. (...) Parmi les mesures applicables tout de suite, le courrier cite la mise en place du forfait de 400 € pour les salariés se déplaçant à vélo ou en covoiturage, le don d’invendus aux associations, ou la mise à disposition d’un repas végétarien par semaine.

(extrait de l'article de Ouest-France)

Agir !

Encouragez-la

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de l'abattage sans «étourdissement» préalable : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour du Sénat

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

85% des Français sont contre l'abattage sans « étourdissement », selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis), soit 13 points de plus qu'en 2009.
Un vote par scrutin public permettrait aux citoyens de connaître le vote de leurs représentants sur cette question.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Abolition du gavage : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour du Sénat

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

2. Mettre fin aux pratiques d’élevage douloureuses (castration à vif, écornage, gavage…).
(mesure n°2 du manifeste AnimalPolitique)
Un vote par scrutin public permettrait aux citoyens de connaître le vote de leurs représentants sur cette question.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Interdiction de l'abattage sans «étourdissement» préalable : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

85% des Français sont contre l'abattage sans « étourdissement », selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis), soit 13 points de plus qu'en 2009.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Abolition du gavage : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

2. Mettre fin aux pratiques d’élevage douloureuses (castration à vif, écornage, gavage…).
(mesure n°2 du manifeste AnimalPolitique)
Un vote par scrutin public permettrait aux citoyens de connaître le vote de leurs représentants sur cette question.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mai 2020 - Proposition de loi

Abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

91% des Français s’opposent au commerce de la fourrure, selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis).
84% estiment que la France doit interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure, selon un sondage YouGov de 2018 (source : L214).

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 13 mai 2020 - Programme

Covid-19 : les parlementaires du collectif « Le Jour d'Après » ne prennent pas en compte les propositions sur les animaux, pourtant arrivées en tête de leur consultation

Les propositions visant à sortir de l'élevage intensif, à promouvoir la végétalisation de l’alimentation et l’éducation à l'éthique animale étaient pourtant les plus soutenues sur la plateforme de recueil de propositions initiée par le collectif

Écarter les propositions visant à sortir de l’élevage intensif n’est ni « juste » pour les animaux, ni « solidaire » dans le partage des ressources pour les humains, ni « respectueux de l’environnement » par rapport aux externalités négatives des élevages intensifs, ni « démocratique » vis-à-vis des citoyens qui ont contribué à la plateforme.

Car nous voulons que le jour d’après soit différent du monde d’avant : plus juste, plus solidaire, plus respectueux de l’environnement, plus démocratique.
(extrait de l’introduction de la synthèse)

4 1ères propositions Le Jour d Après