Élevage

Pictogramme de l'élevage

Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille.

Léon Tolstoï (1828-1910)

Plus d’un milliard d’animaux terrestres sont abattus en France chaque année, principalement à des fins alimentaires.
Les poussins savent compter jusqu'à cinq. Les moutons peuvent mémoriser plus de cinquante visages pendant au moins deux ans et y distinguer différentes émotions. Les vaches éprouvent de l'excitation et de la joie lorsqu’elles résolvent un problème. Les cochons se reconnaissent individuellement. Joueurs et dotés d’une excellente mémoire spatiale, ils apprécient les ballons de football ou certains jeux vidéos.
88% des Français considèrent que la protection des animaux d’élevage devrait être renforcée (Commission européenne, Eurobaromètre 2016). →Mieux connaître l’opinion publique

Parcourir les dernières prises de position sur Élevage

Pour aller plus loin

 

Classement des personnalités politiques sur l'élevage

Chercher une personnalité politique

(les personnalités politiques n'ayant pas de note référencée sur ce thème ne sont pas affichées)

Pour les animaux

2 personnalités

Gouvernement

François de Rugy

Photo de François de Rugy

LREM

agit pour les animaux sur le thème de l'élevage
17/20
Gouvernement

Gabriel Attal

Photo de Gabriel Attal

LREM

penche pour les animaux sur le thème de l'élevage
13/20
 

Contre les animaux

16 personnalités

Gouvernement

Marc Fesneau

Photo de Marc Fesneau

MoDem

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
0/20
Gouvernement
Premier ministre

Édouard Philippe

Photo de Édouard Philippe

DVD

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
0/20
Gouvernement

Franck Riester

Photo de Franck Riester

Agir

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
1/20
Gouvernement

Bruno Le Maire

Photo de Bruno Le Maire

LREM

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
1/20
Gouvernement

Olivier Dussopt

Photo de Olivier Dussopt

DVG

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
2/20
Gouvernement

Jacqueline Gourault

Photo de Jacqueline Gourault

MoDem

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
2/20
Gouvernement

Jean-Baptiste Lemoyne

Photo de Jean-Baptiste Lemoyne

DVD

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
2/20
Gouvernement

Christelle Dubos

Photo de Christelle Dubos

LREM

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
2/20
Gouvernement

Geneviève Darrieussecq

Photo de Geneviève Darrieussecq

MoDem

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
2/20
Gouvernement

Didier Guillaume

Photo de Didier Guillaume

SE

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
3/20
Gouvernement

Jean-Yves Le Drian

Photo de Jean-Yves Le Drian

LREM

agit contre les animaux sur le thème de l'élevage
3/20
Gouvernement

Nicole Belloubet

Photo de Nicole Belloubet

DVG

penche contre les animaux sur le thème de l'élevage
5/20
Gouvernement

Adrien Taquet

Photo de Adrien Taquet

LREM

penche contre les animaux sur le thème de l'élevage
6/20
Gouvernement

Benjamin Griveaux

Photo de Benjamin Griveaux

LREM

penche contre les animaux sur le thème de l'élevage
8/20
Gouvernement

Christophe Castaner

Photo de Christophe Castaner

LREM

penche contre les animaux sur le thème de l'élevage
9/20
Gouvernement

Agnès Buzyn

Photo de Agnès Buzyn

SE

penche contre les animaux sur le thème de l'élevage
9/20
 
Voir l'action de ces personnalités sur un autre thème :

Chercher une personnalité politique

Dernières prises de position politiques concernant l'élevage

1920 prises de position

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 1 mars 2019 - Manifeste

Appel "Million Dollar Vegan" invitant le pape à devenir vegan pendant le carême, pour les animaux, les humains et la planète

L’élevage est un des principaux responsables du changement climatique, de la déforestation et du déclin de la biodiversité. Il pollue les sols, l’air et les cours d’eau. Il gaspille les ressources alimentaires nécessaires pour nourrir l’humanité, et cause les souffrances de milliards d’animaux. Pour le bien des animaux, de tous les humains et de notre avenir sur la planète, nous appelons le pape François à montrer l’exemple en s’engageant à manger vegan pendant le carême.
Si la pape accepte, Blue Horizon International Foundation versera un don caritatif d’un million de dollars aux œuvres de bienfaisance de son choix.

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 mars 2019 - Communication officielle → Prise de position marquante

Grand débat et souffrance animale : Franck Raynal, maire de Pessac, interpelle le président de la République

Avec la révélation notamment de conditions d'élevage notamment de plus en plus industrialisées et souvent très dures et dont on a à peine à imaginer que les animaux ainsi consommés puissent contribuer à la santé humaine. Ces conditions d'élevage sont souvent extrêmement difficiles, de plus en plus difficiles. Les conditions d'abattage également sont souvent difficiles. Il y a là des sujets qui méritent votre attention.
(intervention du maire de Pessac, Franck Raynal)

Agir !

Félicitez-le

a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 20 février 2019 - Communication officielle → Prise de position marquante → Implication locale

La commission agriculture de la France Insoumise soutient l'appel anti-"Lundi vert"

La vraie alternative n'est pas entre protéines animales et végétales
(appel anti-"Lundi vert" relayé par la commission agriculture et alimentation de la France Insoumise, 2018)
Pourtant, deux ans plus tôt :
Vous ne pouvez pas continuer avec les protéines carnées qui sont un encouragement aux fermes des 1 000 vaches
(Jean-Luc Mélenchon en meeeting de la France Insoumise à Toulouse, 2016)
article FI agri anti lundi-vert
(article de la commission agriculture de la France insoumise dans son numéro de février en soutien à l' appel sur le blog "No-Vegan" contre le Manifeste "Lundi vert" (le manifeste "Lundi vert" invite à remplacer la viande et le poisson par des protéines végétales chaque lundi pour la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale)
Bien que l'appel anti-"Lundi-vert" soit intitulé "Pour une Journée mondiale de l'élevage paysan et des animaux de ferme", il commence par Nous assistons mondialement à une montée en puissance de lobbies qui cherchent à imposer le principe des « Lundis sans viande », sous des prétextes idéologiques qui se cachent mal derrière des apparences écologiques et sanitaires., semblant ainsi ignorer qu'ONGs de protection animale (CIWF, 2017), de défense de l'environnement (Greenpeace, 2018), de promotion de l'agriculture paysanne (Solagro, 2017), ainsi que de nombreux scientifiques (Nature, 2018), s'accordent sur la nécessité d'une réduction d'entre 50% et 90% de notre consommation de produits animaux pour enrayer le dérèglement climatique et désintensifier l'élevage.

Agir !

Interpellez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 février 2019 - Question parlementaire

Abattoirs : la députée Marietta Karamanli demande au gouvernement de comparer ses actions de prévention et de dissuasion avec les autres pays européens

Question N° 16964 de Mme Marietta Karamanli (Socialistes et apparentés - Sarthe ):

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 18 février 2019 - Manifeste

10 parlementaires signent un appel contre le "Lundi vert"

Nous assistons mondialement à une montée en puissance de lobbies qui cherchent à imposer le principe des « Lundis sans viande
La vraie alternative n'est pas entre protéines animales et végétales
Promouvons le mot d'ordre "naître, vivre et mourir à la ferme
instaurons des abattoirs locaux, défendons le principe de l'abattage sur place
(extraits de l'appel anti-lundi vert)
Les signataires s'opposent ainsi au Manifeste Lundi vert qui invite à remplacer la viande et le poisson par des protéines végétales chaque lundi pour la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale.
Bien que l'appel anti-"Lundi-vert" soit intitulé "Pour une Journée mondiale de l'élevage paysan et des animaux de ferme", il commence par Nous assistons mondialement à une montée en puissance de lobbies qui cherchent à imposer le principe des « Lundis sans viande », sous des prétextes idéologiques qui se cachent mal derrière des apparences écologiques et sanitaires., semblant ainsi ignorer qu'ONGs de protection animale (CIWF, 2017), de défense de l'environnement (Greenpeace, 2018), de promotion de l'agriculture paysanne (Solagro, 2017), ainsi que de nombreux scientifiques (Nature, 2018), s'accordent sur la nécessité d'une réduction d'entre 50% et 90% de notre consommation de produits animaux pour enrayer le dérèglement climatique et désintensifier l'élevage.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur la fin des exportations d'animaux vivants de l'UE vers des pays tiers et l'instauration de contrôles vétérinaires aux points de sortie de l’Union

Absents du débat

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur l'amendement 12 prévoyant d'ajouter la mention en gras ci-dessous au paragraphe 78 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote

Ces eurodéputés ont voté contre la fin des exportations d'animaux vivants de l'UE vers des pays tiers et l'instauration de contrôles vétérinaires aux points de sortie de l’Union

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 12 prévoyant d'ajouter la mention en gras ci-dessous au paragraphe 78 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :

Agir !

Interpellez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote

Ces eurodéputés ont voté pour la fin des exportations d'animaux vivants de l'UE vers des pays tiers et l'instauration de contrôles vétérinaires aux points de sortie de l’Union

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 12 prévoyant d'ajouter la mention en gras ci-dessous au paragraphe 78 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote

Jean-Marie Cavada et Aymeric Chauprade se sont abstenus lors du vote sur la limitation des transports d'animaux à 8H, sans exception

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur les amendements identiques 9 et 20 prévoyant d'insérer la mention en gras ci-dessous dans le paragraphe 43 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :
que les durées de transport soient aussi courtes que possible et n’excèdent en aucun cas huit heures, et en particulier que soient évités les voyages de longue et très longue durées et les voyages en dehors des frontières de l’Union

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote

Ces eurodéputés ont voté contre limiter les transports d'animaux à 8H, sans exception

Ces eurodéputés ont voté contre les amendements identiques 9 et 20 prévoyant d'insérer la mention en gras ci-dessous dans le paragraphe 43 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :
que les durées de transport soient aussi courtes que possible et n’excèdent en aucun cas huit heures, et en particulier que soient évités les voyages de longue et très longue durées et les voyages en dehors des frontières de l’Union
Ces amendements ont été rejetés à 285 voix contre 273 (27 abstentions).

Agir !

Interpellez-les