Photo de Éric Piolle

Droit animal : Éric Piolle agit pour les animaux

17.8/20
Maire - Grenoble

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Éric Piolle ?

Prises de position de Éric Piolle classées par thème :

Prises de position concernant le droit animal (3 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 6 octobre 2020 - Communication officielle Source associative → Municipale

Éric Piolle, maire de Grenoble, soutient le Référendum pour les animaux

Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la Commission condition animale d'Europe Écologie Les Verts, le maire de Grenoble, Éric Piolle, a déclaré :

Bonjour je suis Éric Piolle, le maire écologiste de Grenoble.

Je soutiens ce Référendum sur la condition animale.

Nous travaillons depuis six ans sur cette question, dans notre ville.
Nous avons cette fois-ci choisi de créer une délégation à la condition animale pour aller plus loin. Ça va de comment refaire une salle du conseil municipal végane, au développement du végétarien, au travail avec les cirques. Tout cela est fondamental dans notre quotidien, notre rapport à la nature, aux animaux. C'est central dans la transition que nous voulons mettre en œuvre.

Agir !

Félicitez-les

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 6 juillet 2018 - Communication officielle → Prise de position marquante → Municipale

Vœu de la ville de Grenoble demandant à l'État d'abolir le broyage des poussins vivants, la castration à vif des porcelets, l’élevage en cage des poules pondeuses, la détention d'animaux dans les cirques et de soutenir les associations

  • de s’emparer véritablement de la question de la présence des animaux dits sauvages dans les cirques, d’améliorer immédiatement les normes pour un meilleur traitement des animaux et d’organiser avec les circassiens la transition vers un modèle de cirques sans animaux ;
  • de soutenir les associations de défense des animaux, notamment via des subventions et la promotion/ diffusion de leurs campagnes de sensibilisation (abandons, mal traitance…) ;
  • de mettre un terme aux souffrances animales générées par l’industrie alimentaire en intégrant, dans la loi Agriculture et Alimentation en cours de discussion au Parlement, l’interdiction de tous traitements indignes et dégradants et générateurs de souffrance animale, tels que le broyage des poussins vivants, la castration à vif et sans anesthésie des porcelets, ou l’élevage en cage des poules pondeuses.

(extraits de la délibération)

Agir !

Félicitez-le