Mer & pisciculture : La France Insoumise agit pour les animaux aquatiques

17.1/20

Agir !

Félicitez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Prises de position concernant la mer & pisciculture (28 référencées)

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 9 mai 2019 - Manifeste → Europe

Européennes 2019 : la France Insoumise soutient 15 des 16 propositions de l'AVF pour végétaliser notre modèle alimentaire

La France Insoumise (LFI) soutient l’ensemble des mesures portées par l’AVF dans l’optique d’une politique agricole et alimentaire européenne ambitieuse, en faveur d’une alimentation plus végétale. Avec une abstention sur l’une de nos mesures seulement (la réforme du Soutien Couplé Facultatif pour soutenir prioritairement les productions végétales), LFI figure donc parmi les listes les plus engagées pour un autre modèle alimentaire.

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 15 avril 2019 - Programme → Europe

Européennes 2019 : la France insoumise veut développer l'algoculture

Interdire les financements de la pêche au chalut et de toutes les pêches qui ravagent les océans. Engager la reconversion vers la production d’algues à destination de l’alimentation humaine, excellente source de protéines, écologiquement durable.
(extrait du programme de la France insoumise, européennes 2019)

Agir !

Félicitez-la

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 15 avril 2019 - Programme → Europe

Européennes 2019 : la France insoumise veut interdire le financement des pêches les plus destructrices

Interdire les financements de la pêche au chalut et de toutes les pêches qui ravagent les océans. Engager la reconversion vers la production d’algues à destination de l’alimentation humaine, excellente source de protéines, écologiquement durable.
(extrait du programme de la France insoumise, européennes 2019)

Agir !

Félicitez-la

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 10 avril 2019 - Communication officielle

Les députés de la France insoumise soutiennent l'augmentation de la part de protéines végétales, mais sans soutenir le principe du "lundi vert"...

Positif mais nécessite d'être clarifié

Un député de la France insoumise a signé le manifeste "Lundi vert" et, lors des discussions sur la loi "Agriculture et alimentation", les députés de la France insoumise avaient déposé un amendement visant à instaurer une journée végétarienne ou végétalienne par semaine dans les cantines.
Cependant, trois députés ainsi que la commission agriculture de la France insoumise ont récemment signé un appel contre le "Lundi vert".
La tribune des députés de la France insoumise, si elle confirme la volonté du groupe d'augmenter la part de protéines végétales dans l'alimentation, ne clarifie cependant pas la position du parti sur le "Lundi vert", exemple d'action concrète à mener pour parvenir à cet objectif.

Agir !

Encouragez-la

a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 5 avril 2019 - Programme → Prise de position marquante → Europe

Les instances de FI ont amoindri les mesures sur la végétalisation de l'agriculture, sans concerter ni informer les adhérents qui les avaient adoptées à 93,4%

En amont de la convention réunie à Bordeaux les 8 et 9 décembre, les membres de la France insoumise ont adopté à 93,4 % lors d’un vote organisé en ligne un programme comportant les mesures suivantes :
Réduire drastiquement la part de l'alimentation carnée en favorisant des subventions de la PAC de l’élevage vers les cultures végétales ;
Transférer une partie conséquente des subventions de la PAC vers la production de protéines végétales (légumineuses à destination de l’alimentation humaine), qui permettrait que le bio et local soit économiquement et écologiquement soutenable et accessible à tous.

Agir !

Interpellez-la

a agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 20 février 2019 - Communication officielle → Prise de position marquante → Local

La commission agriculture de la France Insoumise soutient l'appel anti-"Lundi vert"

La vraie alternative n'est pas entre protéines animales et végétales
(appel anti-"Lundi vert" relayé par la commission agriculture et alimentation de la France Insoumise, 2018)
Pourtant, deux ans plus tôt :
Vous ne pouvez pas continuer avec les protéines carnées qui sont un encouragement aux fermes des 1 000 vaches
(Jean-Luc Mélenchon en meeeting de la France Insoumise à Toulouse, 2016)
article FI agri anti lundi-vert
(article de la commission agriculture de la France insoumise dans son numéro de février en soutien à l' appel sur le blog "No-Vegan" contre le Manifeste "Lundi vert" (le manifeste "Lundi vert" invite à remplacer la viande et le poisson par des protéines végétales chaque lundi pour la sauvegarde de la planète, la santé des personnes, le respect de la vie animale)
Bien que l'appel anti-"Lundi-vert" soit intitulé "Pour une Journée mondiale de l'élevage paysan et des animaux de ferme", il commence par Nous assistons mondialement à une montée en puissance de lobbies qui cherchent à imposer le principe des « Lundis sans viande », sous des prétextes idéologiques qui se cachent mal derrière des apparences écologiques et sanitaires., semblant ainsi ignorer qu'ONGs de protection animale (CIWF, 2017), de défense de l'environnement (Greenpeace, 2018), de promotion de l'agriculture paysanne (Solagro, 2017), ainsi que de nombreux scientifiques (Nature, 2018), s'accordent sur la nécessité d'une réduction d'entre 50% et 90% de notre consommation de produits animaux pour enrayer le dérèglement climatique et désintensifier l'élevage.

Agir !

Interpellez-la

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD146, CD336, CD337, CD345 et sous-amendement CD547 visant à augmenter la part de protéines végétales dans l'alimentation

Ainsi, la Stratégie Nationale de Bas Carbone (...) devra se traduire, comme la SNBC le précise, notamment par une réduction des protéines d’origine animale au profit des protéines végétales.
Plus largement, les animaux sont les premiers consommateurs de céréales en France. Ainsi, en termes de surface, l’alimentation animale mobilise en France 14 millions d’hectares de cultures fourragères et 4 millions de céréales, oléagineux, protéagineux, représentant respectivement 50 % et 14 % des surfaces agricoles françaises. Il faut 7 Kg de céréales pour produire 1 Kg de bœuf et 2 Kg pour produire 1 Kg de poulet.
Dans la lutte contre le dérèglement climatique, la réduction de la consommation de protéines d’origine animale est l’un facteur essentiel pour réussir à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, et permettre de maintenir le réchauffement en dessous de 2°C.
(extraits des Exposés des motifs)
Ces règles visent à diminuer de 20 % la consommation de protéines animales par rapport au niveau du 1er janvier 2019.
(extrait de l'article de l'amendement CD337)
amendements non-soutenus ou rejetés

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD338, CD369 et CD448 visant à instaurer une alternative végétarienne quotidienne dans la restauration collective

Le présent amendement vise à répondre effectivement aux attentes d’un grand nombre de nos compatriotes qui changent leurs habitudes alimentaires en privilégiant les alternatives végétariennes. Dans les collectivités qui ont mis en place volontairement ce dispositif, dans les cantines scolaires, ce sont près de 20 % des rationnaires qui ont déjà fait ce choix.
(extrait de l'exposé sommaire d'un amendement)
(amendements rejetés)
La majorité avait déposé un amendement similaire (CD252), mais l'a retiré à la demande du Gouvernement au profit d'un amendement incitant à réduire la consommation de protéines animales sans instaurer de droit à une option végétarienne dans la restauration collective (CD192).

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 21 mars 2018 - Loi

Proposition de loi N° 795 visant à mettre en place une alternative végétarienne dans toutes les cantines publiques

Dans les collectivités qui ont mis en place volontairement ce dispositif, dans les cantines scolaires, ce sont près de 20 % des rationnaires qui ont déjà fait ce choix.
Le dispositif de la présente loi vise ainsi, dans toutes les cantines publiques servant plus de 80 repas par jour, à offrir au plus tard au 1er janvier 2022 une alternative végétarienne, à chaque repas, aux usagers qui le souhaitent.

(Extrait de l'Exposé des motifs)

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 25 novembre 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Pour Jean-Luc Mélenchon «il faut passer aux protéines végétales» et «terminer une maltraitance de masse des animaux»

Vous ne pouvez pas continuer à sacrifier chaque année 65 milliards d'animaux et 1000 milliards de poissons pour nourrir la population humaine comme vous la nourrissez actuellement. (...) Cela n'est pas possible, il faut passer aux protéines végétales en plus grand nombre dans la nourriture. (...) Pour terminer une maltraitance de masse des animaux qui doivent être sacrifiés en telle quantité qu'ils sont traités comme des choses : À bas les fermes des mille vaches ! À bas toutes ces persécutions inutiles qui flétrissent l'humanité par son indifférence devant les êtres sensibles !
(extrait du discours de JLM à la convention de la France Insoumise)

Agir !

Félicitez-le