Photo de Jean-François Jalkh

Élevage : Jean-François Jalkh agit contre les animaux victimes de l'élevage

4.6/20
Eurodéputé
Classement : 42ème/79 eurodéputés

Agir !

Interpellez-le

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Jean-François Jalkh ?

Prises de position de Jean-François Jalkh classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (43 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 octobre 2018 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour la mise en place d'un calendrier visant à mettre fin à l’utilisation de races de poulet génératrices de souffrances

Ces députés ont voté pour l'amendement 2 qui proposait d'ajouter le texte en gras à la proposition de résolution adoptée le 25/10/2018 :
14. invite la Commission à définir une feuille de route pour soutenir la production et l’élevage compétitifs et durables de
poulets de chair qui garantissent davantage de bien-être aux poulets de chair; demande à la Commission de prévoir pour cette feuille de route un calendrier en vue d’éliminer progressivement l’élevage de races de poulet associées à des problèmes de santé et de bien-être;

L'amendement 2 a été rejeté

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 octobre 2018 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur l'abolition de la pratique de l’élevage de poulets à croissance rapide

Ces députés se sont abstenus lors du vote sur l'amendement 3 qui proposait d'ajouter l'articlesuivant à la proposition de résolution adoptée le 25/10/2018 :
15 bis. invite la Commission à réviser la directive 2007/43/CE afin d’interdire la pratique de l’élevage de poulets à croissance ultra-rapide;
L'amendement 3 a été rejeté

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 octobre 2018 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté pour soumettre au respect à minima des normes de bien-être animal de l'UE les accords de libre-échange avec un pays tiers

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 13 :
Paragraphe 5 bis (nouveau)
5 bis. invite la Commission à rejeter tout accord bilatéral de libre-échange avec des pays dont les normes sont inférieures à celles de l’Union en matière de bien-être animal.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Proposition de loi → Européenne

55 eurodéputés français ne soutiennent pas la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ils laissent faire sans réagir

Ces 55 eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) n'ont pas donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 mars 2017 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la mise en place d'un calendrier sur l'élaboration de normes minimales de "bien-être" pour les lapins

Lors des votes sur Rapport sur des normes minimales relatives à la protection des lapins d'élevage, ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 3 :
L'amendement a été adopté à 356 voix contre 254
(procédure non-législative)

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Élevage Élevage

le 6 juillet 2016 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur le principe d'utiliser les politiques commerciales pour améliorer le "bien-être" des animaux

Ils laissent faire sans réagir

Ces eurodéputés se sont abstenus lors du vote sur l'amendement 2 :
N bis. considérant que les politiques commerciales devraient, entre autres, servir à améliorer le respect des droits de l'homme, le bien-être des animaux et la protection de l'environnement, y compris la protection des mammifères marins;
L'amendement 2 a été rejeté mais la Résolution du Parlement européen sur la décision du Japon de reprendre la chasse à la baleine au cours de la saison 2015-2016 a été adoptée.

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 24 juin 2016 - Question parlementaire → Européenne

Ces eurodéputés demandent de meilleures conditions de transport pour les animaux exportés vivants

Positif mais pas assez ambitieux

En 2015, 80 000 bovins français ont été envoyés en Turquie pour y être engraissés ou abattus, faisant de la France le premier exportateur européen. (...)La Commission est-elle au courant de cette enquête réalisée par le CIWF et d'autres associations? Quelles mesures peut-elle prendre afin de faire respecter la réglementation et de mieux contrôler le transport d'animaux vivants ?
(extrait de la question)
Vidéo de l'enquête de CIWF, campagne demandant l'interdiction des exportations d'animaux vivants hors-UE :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 mars 2016 - Proposition de loi → Européenne

Proposition de résolution du Parlement européen visant à interdire l'abattage sans "étourdissement" préalable dans les filières biologiques

B. considérant que le respect de ces normes n'est pas compatible avec l'égorgement des animaux pratiqué sans étourdissement; (...) 1. demande, pour la filière biologique, la fin de la dérogation à l'exigence d'étourdissement, afin de préserver la confiance des consommateurs et d'assurer le bien-être animal;
(extrait de la proposition)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 janvier 2016 - Question parlementaire → Européenne

Ces eurodéputés demandent d'interdire l'exportation d'animaux vivants vers des pays ne garantissant pas le respect des recommandations minimales de l'OIE

Une enquête de plusieurs associations datant d'octobre 2015 a fait état de pratiques inadmissibles sur les conditions d'abattage dans certains pays de destination en violation des recommandations de l'organisation mondiale de la santé animale (OIE). (...) La Commission peut-elle nous indiquer si elle compte interdire les exportations d'animaux dans les pays qui ne garantissent pas le respect des recommandations de l'OIE et de la législation européenne en matière de bien-être animal à l'image de ce que pratique par exemple déjà l'Australie?
(extrait de la question)