Photo de Jean-Louis Carrère

Élevage : Jean-Louis Carrère agit contre les animaux victimes de l'élevage

2.3/20
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Jean-Louis Carrère ?

Prises de position de Jean-Louis Carrère classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (4 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par parti
ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Chasse

Corrida

Droit animal

Élevage

Expérimentation

Zoo / Cirque

le 4 octobre 2016 - Communication officielle → Prise de position marquante → Nationale

Le lobby pro-corrida organise au Sénat avec Gérard Larcher et Jean-Louis Carrère un colloque célébrant de multiples formes d'exploitation des animaux

Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie (...), végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société [et] présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque « L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ? » (...) Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques. Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.
(extraits de la présentation organisé par l'Observatoire National des Cultures Taurines le 4 octobre, Journée mondiale des animaux)
Parmi les invités :

  • André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines
  • Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde
  • Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA
  • des représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle
  • etc.

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 2 octobre 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante → Régionale

Ces politiques manifestent à nouveau pour défendre la chasse des ortolans, le gavage, les corridas...

Après une première journée de mobilisation organisée au mois d'août, une nouvelle manifestation était organisée hier à Mont-de-Marsan [pour défendre] notamment la chasse à l'ortolan, face à l'opposition des écologistes. Arborant béret et écharpe tricolore, la maire (MoDem) de la ville, Geneviève Darrieussecq, a déclaré (...) «Un jour, c'est la chasse, un jour le gavage de canard, un autre jour la tauromachie… ras-le-bol de cette volonté d'uniformisation de notre société !», a-t-elle lancé. À ses côtés, Jean-Louis Carrère, sénateur PS
(extrait de l'article de Sébastien Dubos, La Dépêche)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 avril 2016 - Question parlementaire → Prise de position marquante → Nationale

9 sénateurs demandent des aides financières supplémentaires pour maintenir la filière "foie gras"

Au total, ce sont près de 4 000 élevages, dans 18 départements représentant 71 % de la production nationale de foie gras, qui vont arrêter leur production.
Le coût du préjudice pour les entreprises transformatrices de la filière « gras » est évalué à 140 millions d'euros et, plus largement, à 300 millions d'euros pour toute la filière avicole.
prendre en compte tous les acteurs de la filière aval touchés par cet arrêt de la production - abatteurs, conserveurs et commercialisateurs -, en leur apportant une compensation financière, sans oublier les charges fixes, en cette période bien sombre pour la filière « gras ». Monsieur le ministre, comment accueillez-vous ces deux propositions ? (Applaudissements sur les travées du RDSE, ainsi que sur plusieurs travées de l'UDI-UC et du groupe Les Républicains.)
(extraits des questions)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une partie des près de 300 millions d'euros que pourrait coûter l'arrêt partiel de la filière va être supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2016 - Dans la presse → Nationale

Les parlementaires des Landes expriment leur opposition à l'abolition du gavage

Dans ce contexte, nous trouvons irresponsable qu'une députée présente ce jour une proposition de loi visant à promouvoir l'interdiction du gavage et particulièrement indécent qu'un barnum médiatique soit organisé à cette occasion devant le Palais-Bourbon.
(propos extraits de l'article de Jean-Louis Hugon, Sud-Ouest)

Agir !

Interpellez-les