Photo de Laurence Abeille

Élevage : Laurence Abeille agit pour les animaux victimes de l'élevage

19.4/20

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Laurence Abeille ?

Prises de position de Laurence Abeille classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (50 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 janvier 2017 - Amendement → Nationale

Amendements n°63 visant à créer un droit de visite inopinée des abattoirs pour les parlementaires, avec possibilité d'être accompagnés de journalistes

Cet amendement reprend une disposition, supprimée en commission, visant à donner aux parlementaires un droit de visite inopinée des abattoirs, accompagnés de journalistes, afin de pouvoir rendre compte du bon fonctionnement et du bon traitement des animaux au sein des abattoirs.
(extrait de l'Exposé de l'amendement 63)
Amendement rejeté

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 janvier 2017 - Amendement → Nationale

Amendements n°4, 18, 22, 50, 61 et 62 demandant l'obligation de vidéosurveillance dans les abattoirs, mais sans accès aux images pour les associations de protection animale

Positif mais pas assez ambitieux

À compter du 1er janvier 2018, des caméras sont installées dans tous les lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort des animaux.
« La finalité exclusive de cette installation est la protection animale. Toutefois, si un accord collectif le prévoit, les images peuvent être utilisées à des fins de formation des salariés.

(extrait de l'amendement 22)
Amendements rejetés (l'amendement 22 a été adopté sous une forme modifiée par le sous-amendement 72 de sorte qu'il demande une expérimentation de la vidéosurveillance)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 décembre 2016 - Communication officielle → Nationale

Ces parlementaires organisent une conférence sur les lanceurs d'alerte en abattoir

Suite au scandale sur le massacre des vaches gestantes divulgué par Mauricio Garcia-Pereira, nous avons souhaité organiser un débat sur le lien entre la condition animale et les lanceurs d’alerte. (...) En présence de Brigitte Gothière co-fondatrice de L214, de Laurence Abeille députée EELV à l’Assemblée Nationale et membre de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie, de Mauricio Garcia-Pereira lanceur d’alerte à l’abattoir de Limoges et Pascal Durand eurodéputé écologiste et vice-président de l’intergroupe sur la condition animale au Parlement Européen.
(extrait de la présentation de la conférence "Les Lanceurs d'Alerte à l'Abattoir")

Agir !

Félicitez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 décembre 2016 - Amendement → Nationale

Amendement n°CE39 visant à étendre à 3 mois la durée de conservation des images de vidéosurveillance des abattoirs

la durée de conservation des vidéos, fixée à un mois dans cette proposition de loi, ne semble pas suffisante pour donner le temps de visionner les images et exploiter correctement les informations en cas de besoin
(extrait de l'Exposé des motifs)
Amendement tombé
La Proposition de loi de M. Olivier Falorni a été examinée par les députés en commission des affaires économiques le 14 décembre 2016 et sera discutée à l'Assemblée nationale en plénière le 12 janvier 2017, avant d'être examinée par le Sénat.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 décembre 2016 - Amendement → Nationale

Amendements identiques n°CE15, CE12 et CE5 visant à étendre à l'ensemble des abattoirs le renforcement des contrôles par les services vétérinaires

Ces amendements demandant de supprimer la restriction du contrôle officiel permanent des postes d’étourdissement et de mise à mort aux abattoirs de plus de 50 salariés ont été rejetés.
La Proposition de loi de M. Olivier Falorni a été examinée par les députés en commission des affaires économiques le 14 décembre 2016 et sera discutée à l'Assemblée nationale en plénière le 12 janvier 2017, avant d'être examinée par le Sénat.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 6 novembre 2016 - Proposition de loi → Prise de position marquante → Nationale

Proposition de loi N° 4203 visant à réduire la souffrance des animaux dans les abattoirs

Suite à la diffusion par l’association L214 d’images relevant des pratiques particulièrement choquantes dans certains abattoirs, l’Assemblée nationale a, sur proposition du groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste, constitué en son sein le 22 mars 2016 une commission d’enquête dont l’objectif était de faire la lumière sur les conditions d’abattage dans les abattoirs français.
À l’issue de ce travail approfondi, le rapporteur Jean-Yves Caullet et le président Olivier Falorni ont présenté un rapport [qui] contient 65 propositions précises et concrètes qui ont pu être rassemblées autour de cinq thématiques :
– Faire évoluer les règles ;
– Accroître les contrôles et la transparence ;
– Renforcer la formation ;
– Améliorer les pratiques d’abattage ;
- Moderniser les équipements.

(extraits de l'Exposé des motifs)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 3 novembre 2016 - Communication officielle → Nationale

Pour Laurence Abeille le Gouvernement doit légiférer pour interdire l’abattage des vaches gestantes

Une nouvelle fois des images diffusées par l’association L214, cette fois dans un grand abattoir public à Limoges, montrent que les pratiques de maltraitance envers les animaux se poursuivent. Ce document nous fait découvrir un aspect mal connu de la violence envers les animaux : l’abattage de vaches gestantes et le sort réservé aux fœtus à des stades de croissance plus ou moins avancés. (...) Le gouvernement doit légiférer pour interdire l’abattage des vaches gestantes, au moins lors du dernier trimestre de gestation, et cela vaut pour les autres animaux, et mettre en œuvre les préconisations de la commission d’enquête parlementaire.
(extrait de l'article de Laurence Abeille)

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 30 août 2016 - Communication officielle → Européenne

Ces parlementaires relaient une enquête sur le transport des veaux non sevrés en Europe

Journée mondiale de mobilisation contre les transports longues distances, cruels pour les animaux vivants CIWF France
(extrait du post Facebook de Pascal Durand)
Temps de trajet, températures extrêmes, espace restreint,... L'association CIWF dénonce les terribles conditions de transports des veaux
(post Facebook de l'eurodéputée Sophie Montel)
3 000 km sans boire ni manger : pour les jeunes veaux, le transport est un supplice via @lemondefr
(post Facebook de la députée Laurence Abeille)
Jour J #DesAnimauxPasDesMarchandises merci @FBB_PORTEPAROLE @fondationLFDA @OABA_Off @WelfarmFR @L214 @AnimalCross2
(tweet de CIWF France, retweeté par Dominique Bilde)
En 2015, plus d’1,3 millions de veaux non sevrés [âgés de seulement 10 jours] ont été transportés entre les pays européens. Issus de l’industrie du lait, les veaux mâles qui ne produiront pas de lait ou les femelles qui ne serviront pas au renouvellement du cheptel (...) sont aussi bien transportés par des températures en dessous de zéro que par une chaleur extrême.
(extrait de l'article du CIWF)
Vidéo de l'enquête du CIWF :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 juillet 2016 - Proposition de loi → Prise de position marquante → Nationale

Proposition de loi N°3983 visant à interdire l'abattage sans "étourdissement" et à installer la vidéosurveillance dans les abattoirs

Notre société évolue en effet. Elle est soucieuse du bien-être des animaux, non seulement des animaux de compagnie mais aussi, et de plus en plus, des animaux dits de rente (...) le bien-être animal prend une place de plus en plus importante dans notre société, y compris pour les consommateurs juifs ou musulmans.
Nous proposons donc d’imposer, dans tout abattage, un étourdissement préalable à la saignée, réversible ou non. Cette disposition entraîne de fait l’abrogation de l’alinéa 2 ainsi que des alinéas 6 à 11 de l’article R. 214-70 du code rural et de la pêche maritime.
Nous proposons donc d’imposer un équipement de vidéosurveillance dans les abattoirs sur le poste d’abattage.
C’est en juin 1982 qu’entrait en vigueur la Convention européenne sur la protection des animaux d’abattage (...) Son article 16 dispose notamment que : « Les procédés d’étourdissement autorisés par les parties contractantes doivent plonger l’animal dans un état d’inconscience où il est maintenu jusqu’à l’abattage, lui épargnant en tout état de cause toute souffrance évitable.
Signataire de cette Convention européenne dès 1979, la France [a notamment souscrit au principe qui demande] l’étourdissement des animaux préalablement à leur abattage et maintenu jusqu’au moment de la saignée pour leur épargner toute souffrance évitable.

L’European Food Safety Authority (EFSA) déclare, en juin 2004, que «En raison de graves problèmes de bien-être animal lié à l’abattage sans étourdissement, un étourdissement doit toujours être réalisé avant l’égorgement » et que celui-ci doit induire « une perte de conscience et de sensibilité immédiate et univoque.
Le 24 novembre 2015, l’Ordre national des vétérinaires français déclare : « Tout animal abattu doit être privé de conscience d’une manière efficace, préalablement à la saignée et jusqu’à la fin de celle-ci.
(extraits de l'Exposé des motifs)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 juillet 2016 - Question parlementaire → Nationale

Laurence Abeille demande où en est le contrôle de la conformité de la filière foie gras avec les normes européennes de protection animale

À plusieurs reprises, la Commission européenne a déclaré que les recommandations du Conseil de l'Europe concernant les oies et les canards de Barbarie et hybrides faisaient partie intégrante du droit communautaire. L'article 10 de la recommandation de 1999 (...) précise également : « Lorsque les canards sont logés, la conception et les matériaux des sols doivent être adaptés et ne doivent pas causer d'inconfort, de détresse ou de blessures aux oiseaux. Le sol doit comprendre une surface de taille suffisante pour permettre à tous les oiseaux de se reposer en même temps et recouverte d’une litière appropriée ». Elle souhaiterait donc connaître la liste des contrôles réalisés par les autorités compétentes visant à vérifier le respect de ces exigences dans le cadre de la production de foie gras.
(extrait de la question)

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook