Photo de Lionel Causse

Lionel Causse penche contre les animaux

6.9/20
Député - Landes 2ème circonscription
Logo LREM
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Lionel Causse ?

Prises de position de Lionel Causse classées par thème :

Dernières prises de position de Lionel Causse (8 référencées)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 mai 2018 - Question parlementaire

Le député Lionel Causse demande un allègement des mesures sanitaires afin de permettre à la filière avicole des Landes d'exporter vers l'Egypte

M. Lionel Causse alerte M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les difficultés rencontrées par les acteurs de la filière avicole du département des Landes concernant l'exportation de leur production, notamment vers l'Égypte. En effet, la persistance de foyers faiblement pathogènes sur le territoire entraîne le report systématique des autorisations d'export de leur produit à destination de leur clientèle étrangère, et pénalise du même coup la reprise de leur activité. Aussi, il souhaiterait savoir si des évolutions réglementaires sont envisagées afin de remédier aux difficultés de ce secteur déjà durement touché, et si des discussions ont d'ores et déjà été entamées avec des pays tiers à ce sujet.

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 mai 2018 - Vote → Prise de position marquante

436 députés n'ont participé à aucun scrutin public sur les amendements défendant la condition animale

Laissent faire sans réagir

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
Albert Einstein.

80% des Français considèrent qu’il était du devoir de leur député(e) de voter favorablement sur ces amendements défendant la condition animale, selon un sondage IFOP de 2018 (source : L214).

Tweetez-les !
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 13 avril 2018 - Amendement

Amendements CE193, CE271, CE1415, CE1518 et CE1551 visant à intégrer la sensibilisation au "bien-être animal" dans les formations agricoles

Semble positif mais nécessite d'être détaillé en mesures concrètes

La deuxième phrase du premier alinéa de l’article L. 811‑1 du code rural et de la pêche maritime est complétée par les mots : « et à la sensibilisation au bien-être animal
(extrait de l'amendement adopté)

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 avril 2018 - Groupe d'études

Ces députés sont membres du Groupe d'études aviculture sans participer au Groupe d'études Condition animale

Ce groupe rassemble des députés s'intéressant aux problématiques liées aux élevages d'oiseaux ("volailles"). Les députés cités dans cette prise de position ne semblent pas considérer l'éthique animale comme pertinente au point de rejoindre aussi le Groupe d'études Condition animale.
Les députés Xavier Breton et Martial Saddier sont à la fois membres du Groupe d'études Aviculture et du Groupe d'études Condition animale. Leurs prises de position antérieures tendent à indiquer une absence de prise en compte sérieuse des souffrances des oiseaux dans les élevages.

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD1, CD205, CD225, CD256, CD329, CD351 visant à abolir l'élevage en cages des poules pondeuses

Compléter cet article par les deux alinéas suivants :
« III. - Après le premier alinéa de l'article L. 214-3 du même code, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :
« À compter du 1er janvier 2025, les élevages en cage des poules pondeuses sont interdits. »

(extrait d'un des amendements)
Tous ces amendements ont été "retirés" ou "non-soutenus". Les amendements CD224 et CD255, prévoyant seulement l'interdiction de la vente des oeufs coquilles aux consommateurs, ont été adoptés, actant ainsi le fort déclin des ventes en rayons d'oeufs issus de l'élevage en cages, mais ne prenant pas en compte la volonté des citoyens d'interdire ce mode d'élevage qui fournit en ovoproduits les filières de transformation.

Tweetez-les !
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD211, CD260, CD350, CD403 et CD466 visant à intégrer la sensibilisation au "bien-être animal" dans les formations agricoles

Semble positif mais nécessite d'être détaillé en mesures concrètes

Le présent amendement vise à ajouter aux missions de l’enseignement et de la formation professionnelle publics aux métiers de l’agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires la sensibilisation au bien-être animal. Il est en effet très important que les bonnes pratiques soient apprises dès la période de formation.
(extrait d'un des Exposés sommaires)
amendements adoptés

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 5 décembre 2017 - Question parlementaire

Le député Lionel Causse souhaite l'autorisation par dérogation de la chasse aux pinsons des arbres

Soucieuse de préserver la culture locale de chasse traditionnelle, la fédération départementale des chasseurs des Landes (FDCL) a sollicité cette dérogation à plusieurs reprises en rappelant que le pinson des arbres est à ce jour, l'espèce de passereau la plus abondante de tout le paléarctique occidental avec une estimation minimale de 271 millions de couples. La possibilité de dérogation offerte par la « directive oiseaux » offre un cadre qui permet au Gouvernement de déroger par période tout en veillant à la préservation de l'espèce qui n'est pas menacée actuellement.
(extrait de la question)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 10 août 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante

Le député Lionel Causse souhaite une "dérogation de prélèvement" pour la chasse des ortolans

Les chasseurs demandent une dérogation de prélèvement de 2 000 oiseaux par saison en s'appuyant sur cette étude du Muséum national d’histoire naturelle rendue fin 2016. D'après cette dernière, en 2016, 4 000 à 6 000 oiseaux auraient été capturés. (...) La chasse landaise a été défendue par la plupart des élus landais de tout temps, crée à présent le débat chez les personnalités politiques. (...) Le débuté Lionel Causse (LREM) par exemple estime qu'un compromis est possible.
(extrait de l'article d'Anne-Flore Roulette, France 3 Nouvelle-Aquitaine)