Photo de Loïc Dombreval

Corrida : Loïc Dombreval penche pour les taureaux

13.6/20
Député - Alpes-Maritimes 2ème circonscription

Agir !

Encouragez-le

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Loïc Dombreval ?

Prises de position de Loïc Dombreval classées par thème :

Prises de position concernant la corrida (2 référencées)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 12 mars 2019 - Source associative

Manifeste de la FLAC pour interdire l'accès des arènes aux moins de 16 ans

Positif mais demande d'être confirmé par un engagement plus ambitieux pour l'abolition

Une lettre de la FLAC, adressée à Frédéric Mitterrand et aux 50 fonctionnaires du Ministère de la Culture, souligne bien l’engagement de cette grande figure humaniste à nos côtés. (...) Un grand merci à Simone Veil !
Deux personnalités politiques de premier plan signent le manifeste abolitionniste de la FLAC :
Rama YADE, ancienne secrétaire d’Etat qui fut désignée en 2009, personnalité politique préférée des français. (...) Dominique BUCCHINI, signataire de notre manifeste quand il était encore Président de l’Assemblée corse. Un grand merci à ces deux personnalités !

(extraits des articles de la FLAC)

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 18 décembre 2018 - Question parlementaire

Le député Loïc Dombreval demande un "strict contrôle" des "écoles" taurines

Positif mais pas assez ambitieux

Il rappelle, au passage, que bien que ces « écoles » de tauromachie, à l'instar du centre de tauromachie de Nîmes (Gard), du centre français de tauromachie de Nîmes, de l'école taurine d'Arles (Bouches-du-Rhône), de l'école taurine Béziers Méditerranée (Hérault), ou Adour aficion de Cauna (Landes) soient privées, puisque relevant du statut d'associations loi 1901, elles sont subventionnées par l'argent public via les collectivités territoriales. Les élèves, ainsi enrôlés dans ces écoles de la violence faite aux animaux, baignent dans le milieu tauromachique dès leur plus jeune âge, guidés par des adultes aficionados. Il souligne que parfois dès l'âge de 2 ans, certains ont déjà assisté à des mises à mort publiques.
dans un contexte où il est, au contraire, nécessaire de soutenir, via l'enseignement agricole notamment, une éducation au bien-être animal, il souhaite qu'il lui indique s'il entend œuvrer au strict contrôle de ces établissements.
(extraits de la question)

Agir !

Encouragez-le