La République en marche penche contre les animaux

6/20

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (266 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par implication nationale/locale
par implication européenne
par type
par espèce
par parti
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 24 avril 2020 - Communication officielle

Groupe de travail "delphinariums" : 1 an et 2 ministres plus tard, toujours 0 mesure significative

Des consultations, de la communication, mais aucune action concrète

François de Rugy lance un groupe de travail sur le bien-être de la faune sauvage captive dans l’objectif d’adopter une vingtaine de mesures prioritaires à l’été 2019
Pendant les semaines à venir, 17 acteurs socio-professionnels et 17 associations ainsi que des experts scientifiques et des représentants de l’Etat, se réuniront à échéance régulière afin de travailler ensemble sur les possibles évolutions à mettre en œuvre au sein de chacune des 4 filières : les parcs zoologiques, les delphinariums, les cirques et spectacles itinérants, et les élevages de visons pour la production de fourrure.
(extrait du communiqué du 24 avril 2019 du ministère de l'Ecologie, alors dirigé par François de Rugy)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 24 avril 2020 - Communication officielle

Groupe de travail "élevage de visons" : 1 an et 2 ministres plus tard, toujours 0 mesure significative

Des consultations, de la communication, mais aucune action concrète

François de Rugy lance un groupe de travail sur le bien-être de la faune sauvage captive dans l’objectif d’adopter une vingtaine de mesures prioritaires à l’été 2019
Pendant les semaines à venir, 17 acteurs socio-professionnels et 17 associations ainsi que des experts scientifiques et des représentants de l’Etat, se réuniront à échéance régulière afin de travailler ensemble sur les possibles évolutions à mettre en œuvre au sein de chacune des 4 filières : les parcs zoologiques, les delphinariums, les cirques et spectacles itinérants, et les élevages de visons pour la production de fourrure.
(extrait du communiqué du 24 avril 2019 du ministère de l'Ecologie, alors dirigé par François de Rugy)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 18 avril 2020 - Subvention

Covid-19 : 19 000 000 € de subventions pour les cirques et les zoos... sans contrepartie pour une transition vers des spectacles sans animaux sauvages

L'allocation de ces moyens publics aurait dû être assortie de contreparties visant à accélérer la transition vers des spectacles sans animaux sauvages

Dans le cadre du budget de crise voté dans la nuit de vendredi à samedi par l'Assemblée nationale pour faire face à l'épidémie, figure "un accompagnement financier de 19 millions d'euros des parcs zoologiques, cirques et refuges au titre de l'alimentation et des soins prodigués aux animaux". (...)
Saluées par les intéressés, ces mesures de soutien ont en revanche suscité des interrogations ou des critiques de la part d'associations de protection des animaux.
"Oui comme mesure d'urgence", a estimé le président de la SPA Jacques-Charles Fombonne, "parce que sinon ils vont avoir des conditions de vie qui sont encore plus déplorables". Mais, ajoute-t-il, "ça doit vraiment poser la question de la présence d'animaux dans les cirques".

Agir !

Interpellez-les

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 17 mars 2020 - Vote

Décret ambigu du gouvernement sur l'expérimentation animale

La modification autorise l’utilisation d’un animal provenant d’un élevage non agréé à cette fin, à la condition « d’éléments scientifiques dûment justifiés ». Avant ce décret, cette condition était déjà présente, mais deux autres conditions [...] ont été retirées :

  • lorsque la production des éleveurs agréés est insuffisante (pas assez d’animaux élevé à fournir par rapport à la demande) ;
  • lorsque la production des éleveurs agréés ne convient pas aux besoins spécifiques du projet (les animaux de ces élevages présentent des spécificités qui ne conviennent pas pour tel projet de recherche).

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 janvier 2020 - Dans la presse

Le ministère de la justice collabore avec le lobby de l'élevage intensif pour réprimer les lanceurs d'alerte

Après discussions, il a ainsi été proposé que la FNSEA et le ministère de la Justice travaillent ensemble à la création d’une circonstance aggravante justifiée par l’existence de règles de biosécurité applicables à certains bâtiments et par les conséquences graves susceptibles d’être entraînées par leur violation en cas d’intrusion, permettant in fine, une sanction plus sévère qu’une simple violation de domicile.
(extrait de l'article de L'Oise Agricole)

Agir !

Interpellez-les

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 décembre 2019 - Source associative → Local

À Besançon, il n'y a plus d'ovoproduits issus de l'élevage intensif dans la restauration collective

Pour ce qui est du marché des œufs, il faut savoir que les œufs coquilles sont proscrits dans le milieu alimentaire pour des raisons de maîtrise sanitaire. Nous utilisons donc des œufs transformés, ces produits proviennent d’élevage de poule en plein air.
(extrait de la réponse de la municipalité à L214)

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 décembre 2019 - Vote

A l'Assemblée, les groupes LREM, LR et MoDem ont voté contre l'instauration d'un étiquetage des conditions d'élevage sur les ovoproduits

L'amendement 64 a été rejeté :
18 députés ont voté pour
30 députés ont voté contre
3 se sont abstenus
526 députés n'étaient pas dans l'hémicycle

Analyse du scrutin n° 2339
Première séance du 04/12/2019
Scrutin public sur l'amendement n° 64 de Mme Degois après l'article 5 de la proposition de loi relative à la transparence de l'information sur les produits agricoles et alimentaires (première lecture).