La République en marche penche contre les animaux

7.5/20

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (336 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 7 septembre 2020 - Subvention → Nationale

130 000 000 € d'aide du Plan de relance pour les abattoirs... sans rendre la vidéosurveillance obligatoire

Sans vidéosurveillance ni droit de visite inopinée des parlementaires, il paraît difficile de s'assurer qu'une partie de ces subventions contribuera à réduire les souffrances des animaux dans les abattoirs

Dans les 100 milliards d’euros du plan de relance annoncé ce jeudi, il y en a aussi un peu pour les animaux. Une enveloppe de 250 millions d’euros doit servir à aider les éleveurs à sortir de l’élevage intensif, mais aussi à moderniser les abattoirs. (...) La transparence de la filière de l’abattage est un sujet bien plus sensible. Elle est souvent résumée à l’instauration de la vidéosurveillance en abattoirs, l’une des mesures fortes que proposait Olivier Falorni.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 1 septembre 2020 - Communication officielle → Municipale

Ces maires n'ont pas attribué de délégation relative à la condition animale à l'un des membres de leur conseil municipal

Alors 89% des Français jugent la cause animale importante (Ifop, 2019), ces maires de grandes villes (+ de 50 000 habitants) ne la prennent pas en compte dans les délégations qu'ils ont attribuées

À ce jour, nous n'avons connaissance d'aucune délégation relative à la cause animale dans ces villes.

  • Ajaccio
  • Albi
  • Amiens
  • Antibes
  • Antony
  • Argenteuil
  • Arles
  • Asnières-sur-Seine
  • Aubervilliers
  • Aulnay-sous-Bois
  • Bastia
  • Bayonne
  • Blois
  • Bobigny
  • Bondy
  • Brive-la-Gaillarde
  • Caen
  • Calais
  • Cayenne
  • Cergy
  • Chelles
  • Cherbourg-en-Cotentin
  • Cholet
  • Clamart
  • Clichy
  • Colmar
  • Corbeil-Essonnes
  • Courbevoie
  • Créteil
  • Épinay-sur-Seine
  • Évry-Courcouronnes
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 28 août 2020 - Vote → Nationale

Arrêté autorisant la chasse de 17 460 tourterelles des bois

Pour la saison de chasse 2020-2021, il ne pourra être prélevé pour l'ensemble du territoire métropolitain plus de 17 460 tourterelles des bois.
(article 1 de l'arrêté du 27 août 2020)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 27 août 2020 - Vote → Nationale

Suspension de la chasse à la glu pour un an

Positif mais nécessite d'être concrétisé par une interdiction définitive

Depuis des années la LPO se bat pour obtenir l'abolition de la chasse à la glu, pratique cruelle et non sélective comme elle l’avait prouvé grâce à des caméras cachées. Suite à notre plainte déposée en avril 2019, la Commission Européenne avait ouvert une procédure d'infraction contre la France, sommée d’y mettre fin avant le 4 octobre de cette année. C'est maintenant chose faite et nous escomptons désormais que cette suspension d'un an se transforme en interdiction définitive.  (...)
Pour Allain Bougrain Dubourg « c’est un grand jour pour la biodiversité, la LPO et tous les citoyens sensibles aux enjeux de protection de la nature. Nous saluons le courage de la Ministre Barbara Pompili qui a su résister aux pressions inacceptables.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 août 2020 - Proposition de loi → Nationale

Covid 19 : le gouvernement prolonge la période de «pêche de loisir»

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19
Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 408 commentaires
Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre) PARTAGER
Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 26 juillet 2020 - Communication officielle → Prise de position marquante → Nationale

La condition animale, grande absente du gouvernement Castex

Le 6 juillet 2020, les nominations dans le gouvernement Jean Castex ont vu l’entrée de Julien Denormandie au ministère de l’Agriculture et de Barbara Pompili au ministère de la Transition écologique. Le 26 juillet, la nomination des secrétaires d’État n’a pas mis en place de secrétariat d'État à la condition animale. Seule une secrétaire d’État à la biodiversité est nommée – Bérangère Abba, dont le périmètre ne portera pas sur les souffrances des animaux utilisés dans la production alimentaire, utilisés pour divertir ou ceux détenus dans les laboratoires. - Extrait du communiqué de presse de L214

Palais de l’Elysée, le dimanche 26 juillet 2020

COMMUNIQUÉ

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 10 juillet 2020 - Dans les médias → Prise de position marquante → Nationale

Ces parlementaires de l'Oise se déclarent opposés à ce que les citoyens décident par voie de référendum de l'avenir de la chasse à courre

Sur le site du Parisien :

Extraits de l'article :
(Alexis Bisson (avec Juliette Halliez)) :

Référendum sur la chasse à courre : ce qu’en pensent les élus de l’Oise :

L’abolition de la vénerie fait partie des six mesures en faveur du bien être animal qu’un référendum d’initiative populaire veut soumettre au vote. Dans le département, le projet est loin de faire l’unanimité chez les parlementaires.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 15 mai 2020 - Proposition de loi → Nationale

Abolition des corridas : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

80% des Français considèrent que le supplice et la mise à mort d’un animal (comme dans une corrida ou un combat de coqs par exemple) ne peuvent plus être considérés comme un spectacle en 2018 en France, selon un sondage IFOP de 2018 (source : Fondation Brigitte Bardot)
14. Abolir les corridas et les combats de coqs.
(mesure 14 du manifeste AnimalPolitique)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 15 mai 2020 - Proposition de loi → Nationale

Fin de la détention d'animaux sauvages dans les cirques : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

72% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, selon un sondage IFOP de 2020 (source : 30 Millions d'Amis), 5 points de plus qu'en 2018 (source : 30 Millions d'Amis).
12. Mettre un terme à la présence et à l’utilisation d’animaux sauvages et domestiques dans les établissements et spectacles itinérants ou fixes.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 15 mai 2020 - Proposition de loi → Nationale

Plan national de stérilisation des chats : aucun groupe politique n'a encore inscrit de vote à l'ordre du jour de l'Assemblée en 3 années de législature

Si aucun groupe politique n'utilise sa «niche parlementaire» pour mettre une proposition de loi sur la condition animale à l'ordre du jour du Parlement, certains sujets très attendus par les citoyens n'y seront jamais débattus

Chaque année, plus de 90 000 chats sont euthanasiés en France. A ce contingent doit être ajouté un nombre incalculable de chats, décédant plus ou moins à l’abri des regards, de terribles maladies ou des suites de violences pourtant pénalement sanctionnées. L’origine de cette souffrance est l’abandon mais aussi la prolifération féline, à l’origine d’un nombre important de chats sans foyers, et qui cause le dénigrement de leurs intérêts propres.
(Collectif chats 100% stérilisation obligatoire)