Photo de Mylène Troszczynski

Chasse : Mylène Troszczynski agit contre les animaux sauvages

1/20

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Mylène Troszczynski ?

Prises de position de Mylène Troszczynski classées par thème :

Prises de position concernant la chasse (12 référencées)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 juin 2015 - Question parlementaire → Europe

Ces eurodéputés FN demandent des mesures contre le cybertrafic d'animaux d'espèces menacées

Le trafic d'animaux est le 3e plus gros trafic mondial illégal derrière la drogue et les armes.
Une étude du Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw) de 2014 indique que l'on retrouve encore à la vente en ligne de nombreux animaux sauvages, parties d'animaux et produits dérivés d'espèces menacées. (...) Quelles mesures la Commission envisage-t-elle de prendre pour lutter efficacement contre ce trafic, notamment sur internet?
(extraits de la question)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 décembre 2014 - Vote → Europe

Les eurodéputés du Rassemblement Bleu Marine votent contre l'adhésion de l'UE à la CITES

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) est un instrument international important qui vise à protéger les espèces de faune et de flore menacées d'extinction
L'adhésion de l'Union européenne à la CITES [...] permettra à la Commission [...] de jouer un rôle de catalyseur dans la recherche d'un compromis équilibré entre les positions des 28 États membres.
extraits de la Justification succinte du texte
Sur les 701 eurodéputés présents, seulement 60 -dont les 23 élus du Rassemblement Bleu Marine- ont voté contre l'adhésion. Aucun autre eurodéputé français n'a voté contre. Etant donné les positions complaisantes de la France envers l'exploitation de la faune (ours polaires, pêche en eau profonde...), ce transfert de compétence de la France à l'UE est une chance d'amélioration de la protection des animaux sauvages.