Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Patrick Le Hyaric ?

Prises de position de Patrick Le Hyaric classées par thème :

Dernières prises de position de Patrick Le Hyaric (45 référencées)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 2 février 2018 - Question parlementaire

Ces eurodéputés demandent à la Commission d'enquêter sur les expérimentations ayant conduit à faire respirer des gaz d’échappement à des humains et des primates non-humains

le Groupe européen de recherche sur l’environnement et la santé dans le secteur des transports (EUGT), organisme financé par les entreprises européennes Volkswagen, Daimler et BMW, ainsi que par l’équipementier Bosch, a testé en 2014 et 2015 les moteurs diesel de nouveaux véhicules en faisant respirer leurs gaz d’échappement à des êtres humains et des singes, afin de tenter de démontrer l’innocuité de ces véhicules
La Commission va-t-elle entreprendre une enquête approfondie sur ces pratiques et leur conformité avec le droit européen et, le cas échéant, ouvrir des procédures d’infractions?
(extraits de la question)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Proposition de loi

55 eurodéputés ne soutiennent pas la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ces 55 eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) n'ont pas donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 novembre 2017 - Vote

Ces eurodéputés ont voté en faveur d'un abaissement du niveau de protection des loups

34. constate que les espèces indiquées comme nécessitant une protection stricte dans la directive «habitats» ont atteint un bon niveau de conservation dans certaines régions d’Europe et sont susceptibles de mettre d’autres espèces et les animaux d’élevage en danger (...)

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 25 octobre 2017 - Vote

Ces eurodéputés ont choisi de ne pas se prononcer lors du vote sur la suppression du financement européen des corridas

Ces eurodéputés se sont abstenus ou ont refusé de participer au vote de l'amendement 50 qui rappelle que l’argent du contribuable ne devrait pas être utilisé pour soutenir l’élevage ou la reproduction de taureaux en vue de la tauromachie (...) et demande à la Commission de présenter une proposition visant à modifier la législation en vigueur sur cette question

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 18 juillet 2017 - Question parlementaire

L'eurodéputé Patrick Le Hyaric souhaite des «clauses de protection du vivant» dans les accords commerciaux pour lutter contre l'effondrement des populations d'animaux sauvages

Une étude de chercheurs américains et mexicains publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences ce 10 juillet (...) confirme les reculs massifs des effectifs des populations animales, chiffrés à 50 % sur les quarante dernières années.
La Commission fera-t-elle inscrire dans les chapitres «Développement durable» des accords de commerce en négociation et existants des clauses de protection du vivant pour prévenir les actions humaines abusives, les échanges de matières premières et les trafics responsables de la destruction des habitats?
(extraits de la question)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 27 avril 2017 - Vote → Prise de position marquante

Ces eurodéputés ont voté pour le rétablissement des subventions publiques à la construction de bateaux de pêche

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement n°1 qui

(...) est dangereux parce que :

  • Il remet en cause l’interdiction des subventions publiques à la construction qui existe en Europe depuis 2002, précisément pour lutter contre la surpêche.
  • C’est un cheval de Troie des industriels de la pêche qui utiliseraient le précédent ainsi créé pour demander la réouverture de toutes les subventions à tous les segments de pêche.
  • Cette mesure mettrait en péril les discussions à l’ONU et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’interdiction des subventions contribuant à la surpêche. Un chaos qui ne profiterait qu’aux industriels.
Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 19 avril 2017 - Amendement → Prise de position marquante

Amendement n°1 en faveur du rétablissement des subventions publiques à la construction de bateaux de pêche

L’amendement est dangereux parce que :

  • Il remet en cause l’interdiction des subventions publiques à la construction qui existe en Europe depuis 2002, précisément pour lutter contre la surpêche.
  • C’est un cheval de Troie des industriels de la pêche qui utiliseraient le précédent ainsi créé pour demander la réouverture de toutes les subventions à tous les segments de pêche.
  • Cette mesure mettrait en péril les discussions à l’ONU et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’interdiction des subventions contribuant à la surpêche. Un chaos qui ne profiterait qu’aux industriels.

(extrait de l'article de l'association Bloom commentant l'amendement)

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 26 octobre 2016 - Vote

Ces eurodéputés ont choisi de ne pas se prononcer lors du vote sur la suppression du financement européen des corridas

Ces eurodéputés se sont abstenus ou ont refusé de voter sur l'amendement 3 qui réaffirme que les crédits de la PAC ne doivent pas être utilisés pour soutenir l'élevage ou la reproduction de taureaux utilisés pour des activités de tauromachie entraînant la mort de l'animal; presse la Commission de présenter sans plus tarder les modifications législatives nécessaires pour donner suite à cette demande
Jean-Marie Le Pen et Robert Rochefort étaient en situation d' "absence documentée". Ils ne sont pas pris en compte dans cette prise de position

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 7 juillet 2016 - Dans la presse → Prise de position marquante

La "Fête de L'Humanité" accueille le cirque de Rome qui détient des animaux

Cette année, la Fête de l’Humanité renoue avec la tradition circassienne. Le Grand Cirque de Rome, qui sillonne la France depuis 1857, se posera pour la première fois à La Courneuve les 9, 10 et 11 septembre prochains. (...) Du côté des animaux, le programme met à l’honneur une impressionnante ménagerie d’une quarantaine d’artistes à quatre pattes  : lions, tigres, lamas, chameaux, singes, chevaux, poneys et chats sont de la partie.
(extraits de l'article de Maud Picart, L'Humanité)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 25 avril 2016 - Source associative → Prise de position marquante

Le Directeur de l'Humanité refuse la présence de la FLAC à la "Fête de l'Humanité"

en tant qu'aficionado fidèle lecteur communiste de l'Huma depuis 1962 j'écrivais au directeur de l'Humanité P. Le Hyaric pour confirmation de cette présence : "qui si elle était exacte serait - par cet amalgame : fascisme/corrida - une injure à tous les aficionados communistes et électeurs proche du parti. (...) La présence d'un tel stand serait aussi une injure à la mémoire du grand aficionado Claude Cabannes, ancien rédacteur en chef de l'Humanité de 1984 à 2000.
(extrait de l'article de "lotaureroge")
Cette organisation a déjà fait des demandes les années précédentes qui n'ont pas été suivies d'acceptation de notre part
(extrait de la réponse de Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité)