Élevage : Le Parti communiste français penche pour les animaux victimes de l'élevage

11.8/20

Agir !

Encouragez-les

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Prises de position concernant l'élevage (36 référencées)

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 octobre 2019 - Vote

Au Sénat, les groupes du PS et du PCF ont voté contre la répression des intrusions de lanceurs d'alerte dans les élevages et des obstructions à la chasse

Amendement adopté par 192 voix contre 80.

Scrutin n° 1 - séance du 1 octobre 2019
sur l'amendement n° 2 rect. ter, présenté par M. Jean-Paul Prince et plusieurs de ses collègues, à l'article unique de la proposition de loi tendant à réprimer les entraves à l'exercice des libertés ainsi qu'à la tenue des évènements et à l'exercice d'activités autorisés par la loi

Résultat du scrutin

Nombre de votants : 339

Agir !

Félicitez-les

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 9 mai 2019 - Manifeste → Europe

Européennes 2019 : le PCF soutient 10 des 16 propositions de l'AVF pour une transition de l'alimentation vers un modèle plus végétal

Positif mais pas assez ambitieux

Le soutien du Parti Communiste français (PCF) aux 16 mesures de l’AVF n’est que partiel.

Le PCF est notamment défavorable à la proposition quotidienne d’au moins un menu 100% végétal, à l’orientation du choix des usagers prioritairement vers les menus végétariens et végétaliens, ainsi qu’à une réforme du Soutien Couplé Facultatif pour soutenir prioritairement les productions végétales.
Le parti s’est également abstenu à l’égard des mesures suivantes :
— #3 Priorité donnée à l’alimentation végétale au sein des réceptions de l’UE
— #8 Développement d’un régime d’aides à la reconversion des acteur‐rice‐s de l’élevage, de la pêche et de la pisciculture

Agir !

Encouragez-les

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 8 février 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Deux repas végétariens mensuels pour tous dans les cantines scolaires de Saint-Pierre-des-Corps

Positif mais pas encore assez ambitieux

A l’autre bout de la chaîne, en cuisine, les recettes ont évolué, avec l’appui d’une diététicienne garante de l’équilibre des repas. Depuis janvier, la cantine sert deux repas végétariens chaque mois, deux fois moins coûteux qu’un plat avec de la viande, et tout aussi équilibré. Avec un effort de pédagogie et une présentation digne d’une carte de restaurant – « plutôt que d’annoncer un couscous végétal, on détaillera les boulettes de sarrasin et leur sauce couscous », sourit le responsable de la cantine –, les changements passent comme une bouchée de pain. « Non seulement les enfants ont aimé, mais on a vu arriver ces jours-là une cinquantaine d’enfants qui ne mangeaient pas à la cantine », se félicite Jean-Marc Pichon, adjoint à l’éducation.

Agir !

Encouragez-la

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 2 mai 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Un menu végétarien mensuel pour tous dans les cantines de Gennevilliers

Positif mais pas assez ambitieux

Exemple à Gennevilliers, où un repas mensuel a été dénommé « Un geste pour ma planète », depuis la dernière rentrée. Au menu (unique) : exclusivement des produits ayant une empreinte carbone limitée. Le produit carné est remplacé par des produits végétariens achetés dans le cadre d’approvisionnement de proximité.
(extrait de l'article d'Elia Dahan, Le Parisien)

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 avril 2018 - Manifeste → Prise de position marquante → Local

Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"...

À l’image des différentes formes de chasse, de pêche, des arts et pratiques de l’agriculture, qui, tous, participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral largement partagé dans nos régions et bien au-delà, tel est le cas de la Tauromachie [qui] constitue une exception culturelle parfaitement légitime dans ses régions de tradition. Au nom de toutes les villes taurines françaises, et des millions de citoyens français qui se reconnaissent dans les valeurs de la culture taurine, nous demandons à l’État français de prendre en considération ce patrimoine
(extrait de la charte)
Ma présence a du sens, en tant qu'ami de votre culture, en tant que Président de Région. Je ne peux pas venir à la corrida sans avoir ce message. On ne touchera pas à nos traditions, a martelé Renaud Muselier
(extrait de l'article de Christophe Vial, La Provence)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Loi → Europe

55 eurodéputés français ne soutiennent pas la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ils laissent faire sans réagir

Ces 55 eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) n'ont pas donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 25 septembre 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Un repas végétarien mensuel dans les cantines scolaires de Dieppe

Positif mais pas assez ambitieux

Depuis un an, nous avons introduit un repas végétarien par mois », ajoute Emmanuelle Caru-Charreton, « cela permet également d’expliquer aux enfants que nous n’avons pas besoin de viande à chaque repas. On en fera un peu plus au fur et à mesure du temps, car c’est aussi un enjeu environnemental.
(extrait de l'article de Mélanie Bourdon, Paris-Normandie)

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 1 juin 2017 - Dans la presse → Local

La ville de Grigny proposera un repas végétarien dans les cantines scolaires une fois par mois

Positif mais pas assez ambitieux

Le test a été réussi haut la main. Ce jeudi, à l’occasion de la Semaine du développement durable, la ville de Grigny a servi un repas végétarien à ses milliers d’écoliers. « C’est un succès, se félicite le maire de Grigny, Philippe Rio (PCF). Notre objectif est désormais de proposer cette initiative une fois par mois à partir de la rentrée ».
Sans viande ni poisson, les assiettes ont été terminées jusqu’à la dernière miette. Salade de lentilles en entrée, pané au fromage et ratatouille en plat principal, puis un morceau de fromage et des fraises, le repas était entièrement végétarien.

(extrait de l'article de Florian Garcia, Le Parisien)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 décembre 2016 - Subvention → Local

Le Conseil départemental de l'Ardèche attribue à l'unanimité 82 119 € de subventions à deux abattoirs

Après le discours introductif du Président du Conseil départemental (...), l’Assemblée a pris les décisions suivantes : (...)
A l’unanimité, (...) Attribue une subvention de 32 161 € à la Commune de Privas pour la réalisation d’un programme d’investissement visant la modernisation de son abattoir. (...) Attribue une subvention de 49 958 € à la Commune d’Aubenas pour la réalisation d’un programme d’investissement visant la modernisation de son abattoir.

(extrait du compte-rendu de la séance du 5 décembre 2016 du CD 07)

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 novembre 2016 - Dans la presse → Local

Suite à une pétition de citoyens, la ville de Saint-Denis annule l'intervention d'Interbev dans les écoles

Décision positive mais qui a nécessité 10 000 signatures en 3 jours

Près de 10 000 signatures en trois jours ! Adressée au maire « et à ses élus », la pétition lancée par un collectif de parents d’élèves de Saint-Denis est montée en flèche sur le site Mes.Opinions.com. Ses auteurs s’insurgent contre les animations programmées dans les 35 cantines scolaires de la ville par Interbev, organisation interprofessionnelle pour le bétail et la viande. Ils dénoncent un lobbying contraire à l’intérêt public, à la fois sanitaire et environnemental.