Mer & pisciculture : Le Parti communiste français penche pour les animaux aquatiques

10/20

Agir !

Encouragez-les

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 

Prises de position concernant la mer & pisciculture (17 référencées)

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 9 mai 2019 - Manifeste → Europe

Européennes 2019 : le PCF soutient 10 des 16 propositions de l'AVF pour une transition de l'alimentation vers un modèle plus végétal

Positif mais pas assez ambitieux

Le soutien du Parti Communiste français (PCF) aux 16 mesures de l’AVF n’est que partiel.

Le PCF est notamment défavorable à la proposition quotidienne d’au moins un menu 100% végétal, à l’orientation du choix des usagers prioritairement vers les menus végétariens et végétaliens, ainsi qu’à une réforme du Soutien Couplé Facultatif pour soutenir prioritairement les productions végétales.
Le parti s’est également abstenu à l’égard des mesures suivantes :
— #3 Priorité donnée à l’alimentation végétale au sein des réceptions de l’UE
— #8 Développement d’un régime d’aides à la reconversion des acteur‐rice‐s de l’élevage, de la pêche et de la pisciculture

Agir !

Encouragez-la

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 8 février 2019 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Deux repas végétariens mensuels pour tous dans les cantines scolaires de Saint-Pierre-des-Corps

Positif mais pas encore assez ambitieux

A l’autre bout de la chaîne, en cuisine, les recettes ont évolué, avec l’appui d’une diététicienne garante de l’équilibre des repas. Depuis janvier, la cantine sert deux repas végétariens chaque mois, deux fois moins coûteux qu’un plat avec de la viande, et tout aussi équilibré. Avec un effort de pédagogie et une présentation digne d’une carte de restaurant – « plutôt que d’annoncer un couscous végétal, on détaillera les boulettes de sarrasin et leur sauce couscous », sourit le responsable de la cantine –, les changements passent comme une bouchée de pain. « Non seulement les enfants ont aimé, mais on a vu arriver ces jours-là une cinquantaine d’enfants qui ne mangeaient pas à la cantine », se félicite Jean-Marc Pichon, adjoint à l’éducation.

Agir !

Encouragez-la

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 2 mai 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Un menu végétarien mensuel pour tous dans les cantines de Gennevilliers

Positif mais pas assez ambitieux

Exemple à Gennevilliers, où un repas mensuel a été dénommé « Un geste pour ma planète », depuis la dernière rentrée. Au menu (unique) : exclusivement des produits ayant une empreinte carbone limitée. Le produit carné est remplacé par des produits végétariens achetés dans le cadre d’approvisionnement de proximité.
(extrait de l'article d'Elia Dahan, Le Parisien)

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 25 septembre 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Un repas végétarien mensuel dans les cantines scolaires de Dieppe

Positif mais pas assez ambitieux

Depuis un an, nous avons introduit un repas végétarien par mois », ajoute Emmanuelle Caru-Charreton, « cela permet également d’expliquer aux enfants que nous n’avons pas besoin de viande à chaque repas. On en fera un peu plus au fur et à mesure du temps, car c’est aussi un enjeu environnemental.
(extrait de l'article de Mélanie Bourdon, Paris-Normandie)

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 1 juin 2017 - Dans la presse → Local

La ville de Grigny proposera un repas végétarien dans les cantines scolaires une fois par mois

Positif mais pas assez ambitieux

Le test a été réussi haut la main. Ce jeudi, à l’occasion de la Semaine du développement durable, la ville de Grigny a servi un repas végétarien à ses milliers d’écoliers. « C’est un succès, se félicite le maire de Grigny, Philippe Rio (PCF). Notre objectif est désormais de proposer cette initiative une fois par mois à partir de la rentrée ».
Sans viande ni poisson, les assiettes ont été terminées jusqu’à la dernière miette. Salade de lentilles en entrée, pané au fromage et ratatouille en plat principal, puis un morceau de fromage et des fraises, le repas était entièrement végétarien.

(extrait de l'article de Florian Garcia, Le Parisien)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 27 avril 2017 - Vote → Europe

Ces eurodéputés ont voté pour le rétablissement des subventions publiques à la construction de bateaux de pêche

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement n°1 qui

(...) est dangereux parce que :

  • Il remet en cause l’interdiction des subventions publiques à la construction qui existe en Europe depuis 2002, précisément pour lutter contre la surpêche.
  • C’est un cheval de Troie des industriels de la pêche qui utiliseraient le précédent ainsi créé pour demander la réouverture de toutes les subventions à tous les segments de pêche.
  • Cette mesure mettrait en péril les discussions à l’ONU et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’interdiction des subventions contribuant à la surpêche. Un chaos qui ne profiterait qu’aux industriels.
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 19 avril 2017 - Amendement → Europe

Amendement n°1 en faveur du rétablissement des subventions publiques à la construction de bateaux de pêche

L’amendement est dangereux parce que :

  • Il remet en cause l’interdiction des subventions publiques à la construction qui existe en Europe depuis 2002, précisément pour lutter contre la surpêche.
  • C’est un cheval de Troie des industriels de la pêche qui utiliseraient le précédent ainsi créé pour demander la réouverture de toutes les subventions à tous les segments de pêche.
  • Cette mesure mettrait en péril les discussions à l’ONU et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’interdiction des subventions contribuant à la surpêche. Un chaos qui ne profiterait qu’aux industriels.

(extrait de l'article de l'association Bloom commentant l'amendement)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 17 mars 2016 - Vote

Les groupes RRDP, GDR et les députés du FN, MPF, MoDem, DLF... absents lors du vote sur la suppression de l'interdiction du chalutage en eaux profondes

Absents du débat

Scrutin public sur l'amendement n° 364 de M. Foulon et les amendements identiques à l'article 56 du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (deuxième lecture).
L'Assemblée nationale a adopté.
(extraits de l'analyse du scrutin n° 1258)
Groupe RRDP : Groupe radical, républicain, démocrate et progressiste (18 membres)
Groupe GDR : Groupe de la gauche démocrate et républicaine (15 membres)
Les députés CNIP, DLF, FN, LS, MoDem, MPF et RBM ne sont membres d'aucun groupe politique (non-inscrits)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 29 janvier 2016 - Amendement

Amendements CD84, N°35, 192 et 2017 visant à interdire le chalutage en eaux profondes

Le présent amendement vise à interdire la pratique particulièrement destructrice du chalutage en eaux profondes.
En 2012, seuls 12 chalutiers français pêchaient plus de 10 % de leur temps par plus de 600 mètres de fond et seulement 10 pêchaient par plus de 800 mètres de profondeur plus de 10 % de leur temps. Aucun navire n’avait passé plus de 60 % de son temps de pêche au-delà de 800 mètres de profondeur.
Dans la zone de pêche de l’Atlantique Nord-Est, les chalutiers européens capturent entre 20 et 50 % de prises accessoires, composées d’une centaine d’espèces non ciblées. Par exemple, en 2012, les requins évoluant en eaux profondes ont ainsi représenté 6 % des captures totales des chalutiers français pêchant en eaux profondes et plus de 30 % des rejets totaux ; 232 770 kilos de requins évoluant en eaux profondes, interdits de capture et de débarquement et pour la plupart menacés d’extinction, ont ainsi été rejeté morts dans l’océan puisque considérés comme prises accessoires.
(extraits des Exposés des motifs)
Amendements rejetés

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 novembre 2015 - Vote → Europe

Ces eurodéputés ont voté pour l'extension du cadre européen de protection aux animaux sauvages et aquatiques

Le Parlement européen, (...) 3 bis. demande à la Commission de proposer un cadre législatif clair, complet, actualisé et harmonisé qui garantisse la pleine application des dispositions de l'article 13 du TFUE, de sorte à assurer une protection minimale des animaux dans l'Union; prie instamment la Commission de veiller à ce que toutes les catégories d'animaux (animaux d'élevage, animaux sauvages, animaux utilisés à des fins de recherche, animaux domestiques et animaux aquatiques) soient prises en compte dans toute harmonisation du cadre législatif sur le bien-être animal; demande la garantie que toute harmonisation du cadre législatif ne conduira pas à l'abaissement des normes de bien-être animal ou à la révision à la baisse des objectifs d'amélioration du bien-être animal, et invite la Commission à renforcer les normes existantes en se fondant sur les dernières connaissances scientifiques;
(paragraphe additionnel 3 bis proposé par l'Amendement 2, amendement rejeté)