Élevage : Le Parti socialiste penche contre les animaux victimes de l'élevage

7.1/20

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Prises de position concernant l'élevage (212 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par parti
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 avril 2018 - Source associative → Prise de position marquante → Municipale

Bientôt un repas végétarien hebdomadaire pour tous dans les cantines scolaires de La Couronne

La Couronne
Depuis 2009, des produits biologiques et locaux ont été progressivement introduits dans les menus de la restauration collective de la ville. Aujourd’hui, ces approvisionnement représente 35% des produits.

Pour ce qui est des cantines scolaires, la ville est en train de travailler à l’instauration d’un menu végétarien obligatoire par semaine, et souhaiterait dans le futur augmenter la fréquence des repas végétariens.

(extrait de l'article de Greenpeace)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 avril 2018 - Source associative → Prise de position marquante → Municipale

Un repas végétarien hebdomadaire pour tous dans les cantines scolaires de Lille

Lille
A Lille, 14 000 repas sont préparés dans la cuisine centrale chaque jour. Les enfants lillois mangent une fois par semaine un repas végétarien à l’école. Une initiative d’autant plus louable que dans le département du Nord, la majorité des villes imposent de la viande ou du poisson tous les jours aux écoliers :

L’université de Lille 1 a également accepté de proposer un menu 100% végétalien à ses étudiants depuis début 2016. D’après la co-présidente de l’association qui est à l’initiative de ce menu végétalien, c’est un réel succès auprès des étudiants.

(extrait de l'article de Greenpeace)

Agir !

Félicitez-la

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 avril 2018 - Manifeste → Prise de position marquante → Régionale

Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"...

À l’image des différentes formes de chasse, de pêche, des arts et pratiques de l’agriculture, qui, tous, participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral largement partagé dans nos régions et bien au-delà, tel est le cas de la Tauromachie [qui] constitue une exception culturelle parfaitement légitime dans ses régions de tradition. Au nom de toutes les villes taurines françaises, et des millions de citoyens français qui se reconnaissent dans les valeurs de la culture taurine, nous demandons à l’État français de prendre en considération ce patrimoine
(extrait de la charte)
Ma présence a du sens, en tant qu'ami de votre culture, en tant que Président de Région. Je ne peux pas venir à la corrida sans avoir ce message. On ne touchera pas à nos traditions, a martelé Renaud Muselier
(extrait de l'article de Christophe Vial, La Provence)

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 27 mars 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Municipale

Un menu hebdomadaire pour tous mettant en avant les protéines végétales dans les cantines de Briançon

Si l’objectif est de sortir du “modèle industriel des viandes” -car on connait les conséquences en termes d’environnement, de climat, de filières en crise, de bien-être animal et de santé publique- changer ses habitudes alimentaires n’est pas simple et il est essentiel que chacun puisse le faire à son rythme et à sa manière. (...)
Cette démarche d’ouverture s’applique à la cuisine domestique quotidienne mais aussi à la restauration collective.
Rappelons que la cantine scolaire de Briançon a mis en place depuis 2013 une fois par semaine un repas alternatif sans viande qui met en avant les protéines végétales.

(extrait de l'article d'Alpes 1)

Agir !

Félicitez-le

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 mars 2018 - Amendement → Nationale

Amendements CD211, CD260, CD350, CD403 et CD466 visant à intégrer la sensibilisation au "bien-être animal" dans les formations agricoles

Semble positif mais nécessite d'être détaillé en mesures concrètes

Le présent amendement vise à ajouter aux missions de l’enseignement et de la formation professionnelle publics aux métiers de l’agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires la sensibilisation au bien-être animal. Il est en effet très important que les bonnes pratiques soient apprises dès la période de formation.
(extrait d'un des Exposés sommaires)
amendements adoptés

Agir !

Encouragez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 24 janvier 2018 - Dans la presse → Régionale

7 500 € d'aides de la région Bretagne pour un syndicat d'éleveurs de bovins charolais

Olivier Allain, vice-président du conseil régional, a remis une participation de 7 500 € au syndicat des éleveurs de Charolais [dans] le cadre de la participation au Space 2017
Le Space, l’an dernier, mettait en vedette la race charolaise. 70 bovins de cette race, venus du Grand-Ouest, ont participé à ce 1er salon européen de l’élevage

(extrait de l'article de Ouest France)

Agir !

Interpellez-les

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 janvier 2018 - Subvention → Régionale

86 000€ de la région Occitanie pour aider une entreprise à créer une nouvelle gamme de produits issus de la filière bovine

À Lorp-Sentaraille, la SARL Les Fils de Font Basile sera accompagnée avec plus de 86 000 € de la Région, pour créer une nouvelle gamme de produit locale et innovante en s'appuyant sur la filière bovine ariégeoise.
(extrait de l'article de la Dépêche du Midi)

Agir !

Interpellez-la

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 décembre 2017 - Dans la presse → Régionale

Abattoir de Bègles: le maire de Bordeaux et le président de la région inaugurent le chantier

Pose de la première pierre du futur abattoir de Bègles, prévu pour l'automne 2018, avec notamment @alainjuppe, le président de la région Alain Rousset et le maire de @Villedebegles, Clément Rossignol-Puech.
(Tweet de France Bleu Gironde)
La Région, premier contributeur public du projet, sur les rails depuis 10 ans, a dit, par la voix de son président Alain Rousset, sa satisfaction de le voir mené à bien. "J'ai été conquis par la volonté des éleveurs, dit-il. Quand vous êtes en face de professionnels passionnés...
(extrait de l'article de Thomas Coignac, France Bleu Gironde)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 décembre 2017 - Subvention → Régionale

350 000€ d'aides de la région Nouvelle-Aquitaine pour un nouvel abattoir, à Bègles

Cet abattoir est un outil de travail de proximité pour l'abattage des animaux de l'espèce bovine et ovine au service de la production locale (...) 630 tonnes annuelles devraient être traités en année de démarrage. (...) L'établissement est également prévu pour accueillir l'abattage rituel dans le cadre d'une mission de service public.
Cet établissement (...) bénéficie d'un accompagnement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 350.000 €. Cette aide vient en complément de crédits européens : 500.000 € sont mobilisés via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
(extraits du communiqué de presse du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine)
Depuis la Loi MAPTAM, du 27 janvier 2014, les conseils régionaux sont devenus autorité de gestion d'une partie des programmes FEDER/FSE pour la programmation 2014/2020.

Agir !

Interpellez-le

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Proposition de loi → Européenne

55 eurodéputés français ne soutiennent pas la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ils laissent faire sans réagir

Ces 55 eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) n'ont pas donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)