Photo de Rachida Dati

Rachida Dati penche contre les animaux

7.3/20
Maire - Paris 7ème
Conseil de Paris

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Rachida Dati ?

Prises de position de Rachida Dati classées par thème :

Dernières prises de position de Rachida Dati (83 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 15 décembre 2020 - Vote voeux → Municipale

Ces groupes au Conseil de Paris ont voté pour l'allocation d'un budget au bien-être animal par la Ville de Paris

Les conseillers membres de ces groupes ont voté pour ou étaient absents

Ce voeu a été rejeté par le Conseil de Paris.

Conseil de Paris
Séance du 15 au 17 décembre 2020

Vœu rattaché au projet de délibération 2020 DFA 76 portant sur le bien-être animal

Considérant que Paris accueille plus de 1 300 espèces d’animaux sauvages et que les Parisiens sont propriétaires de près de 250 000 chats, 100 000 chiens et autres animaux de compagnie comme les lapins, les hamsters et les tortues ;

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 1 septembre 2020 - Communication officielle → Municipale

Ces maires n'ont pas attribué de délégation relative à la condition animale à l'un des membres de leur conseil municipal

Alors 89% des Français jugent la cause animale importante (Ifop, 2019), ces maires de grandes villes (+ de 50 000 habitants) ne la prennent pas en compte dans les délégations qu'ils ont attribuées

À ce jour, nous n'avons connaissance d'aucune délégation relative à la cause animale dans ces villes.

  • Ajaccio
  • Albi
  • Amiens
  • Antibes
  • Antony
  • Argenteuil
  • Arles
  • Asnières-sur-Seine
  • Aubervilliers
  • Aulnay-sous-Bois
  • Bastia
  • Bayonne
  • Blois
  • Bobigny
  • Bondy
  • Brive-la-Gaillarde
  • Caen
  • Calais
  • Cayenne
  • Cergy
  • Chelles
  • Cherbourg-en-Cotentin
  • Cholet
  • Clamart
  • Clichy
  • Colmar
  • Corbeil-Essonnes
  • Courbevoie
  • Créteil
  • Épinay-sur-Seine
  • Évry-Courcouronnes
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 15 décembre 2019 - Autre réalisation → Municipale

Dans ces arrondissements de Paris, les chiens peuvent s'ébattre en liberté dans un caniparc

Des espaces de liberté pour les chiens
Il existe à Paris 13 espaces canins où les chiens peuvent se promener en liberté, sans laisse : place Renée-Vivien (3e), allée du Séminaire Jean-Jacques-Ollier (6e), Place Fontenoy (7e), mail Pierre-Desproges (11e), square Saint-Eloi (12e), square Jacques-Antoine (14e), allée des chiens du parc Georges-Brassens (15e), sentier nature au niveau du pont du Ranelagh (16e), avenue Dode-de-la-Brunerie (16e), square Sainte-Périne (16e), avenue de la Porte de Villiers (17e), square des Batignolles (17e) et boulevard Sérurier (19e).

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 12 décembre 2019 - Autre réalisation → Municipale

Ces groupes au Conseil de Paris ont voté pour un soutien financier aux refuges pour animaux sauvages et à l'arrêt par le cirque PINDER des spectacles avec animaux sauvages

Ces conseillers de Paris ont voté pour le texte, ou étaient absents et appartiennent à des groupes ayant voté pour

Ces délibérations ont été adoptées à l'unanimité par le Conseil de Paris (le 12/12/2019 et le 2/02/2020).

2019 DEVE 206 Subventions de fonctionnement et d’investissement (6000 euros) à 3 associations dans le cadre de l’action de la Ville de Paris concernant l’arrêt des cirques présentant des animaux sauvages sur son territoire
Le Conseil de Paris,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales ;
Vu le projet de délibération en date des 9, 10 et 11 décembre 2019, par lequel Madame la Maire de Paris lui propose d’approuver la subvention de la ville de Paris à 3 associations (l’association Elephant Haven, l’association Tonga Terre d’accueil et le Club d'études et de protection des animaux et de la nature -le Refuge de l’Arche)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 4 avril 2019 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté en faveur des subventions à l'augmentation de la capacité de pêche

Ces eurodéputés ont voté pour l'amendement 312 visant à augmenter la capacité de pêche.
L'amendement 312 a été adopté par le Parlement européen à 342 voix contre 290.
Éliminez les subventions les plus néfastes, celles qui augmentent la capacité de pêche : construction de nouveaux navires, ports de pêche et remplacement des moteurs. Ces subventions sont reconnues au niveau international comme étant néfastes car on sait aujourd’hui qu’elles sont responsables de la surcapacité des navires et de la surexploitation des ressources. (...) > REJETEZ LES AMENDEMENTS 104, 120, 123, 126, 135, 137, 221, 287, 295, 298, 304, 308, 310, 312, 318, 319 ET 322

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 4 avril 2019 - Vote → Européenne

Ces eurodéputés ont voté en défaveur de plus de transparence sur les subventions européennes à la pêche

Ces eurodéputé ont voté contre l'amendement 303 prévoyant d'accroître la transparence sur les subventions européennes à la pêche.
L'amendement 303 a été rejeté par le Parlement européen par 440 voix contre 153.
Tout citoyen devrait avoir la possibilité de savoir comment les subventions européennes sont utilisées. C’est le seul moyen de rétablir la confiance dans les institutions de l’UE, mais aussi d’améliorer nos connaissances socio-économiques et notre processus décisionnel. Votez pour une transparence accrue sur la manière dont le FEAMP est utilisé par les États membres.
> SOUTENEZ LES AMENDEMENTS 302 ET 303

(extrait de l'article de Bloom)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre le principe d'interdire l'abattage sans «étourdissement» préalable

Lors des votes sur la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union, ces eurodéputés ont voté contre le paragraphe 61 qui dispose :
61. invite la Commission à garantir que les animaux sont étourdis, sans exception, avant l’abattage rituel religieux dans tous les États membres;
Le paragraphe a cependant été adopté à 338 voix contre 172

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote voeux → Européenne

Les eurodéputés soutenant les listes LR, PS et RN ont voté contre l'interdiction totale du transport d'animaux non sevrés tels que les veaux de 14 jours

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 19 :

Paragraphe 41 bis (nouveau)
41 bis. invite la Commission et les États membres à mettre fin au transport d’animaux non sevrés, tels que les veaux âgés de 14 jours seulement, car il a été démontré qu’il est impossible de garantir le bien-être et de répondre aux besoins des animaux très jeunes durant le transport;

La France est le 2ème exportateur européen de veaux non sevrés. (...) Issus de l’industrie du lait, les veaux âgés de seulement 10 jours sont transportés sur des distances pouvant atteindre près de 3000 km et plus de 40h de route. (CIWF, 2016)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 février 2019 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre limiter les transports d'animaux à 8H, sans exception

Ces eurodéputés ont voté contre les amendements identiques 9 et 20 prévoyant d'insérer la mention en gras ci-dessous dans le paragraphe 43 de la Proposition de résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du règlement (CE) no 1/2005 du Conseil relatif à la protection des animaux pendant le transport, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union :
que les durées de transport soient aussi courtes que possible et n’excèdent en aucun cas huit heures, et en particulier que soient évités les voyages de longue et très longue durées et les voyages en dehors des frontières de l’Union
Ces amendements ont été rejetés à 285 voix contre 273 (27 abstentions).