Photo de Rachida Dati

Rachida Dati penche contre les animaux

7.3/20
Maire - Paris 7ème
Conseil de Paris

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Rachida Dati ?

Prises de position de Rachida Dati classées par thème :

Dernières prises de position de Rachida Dati (83 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 novembre 2015 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la suppression progressive de l'élevage intensif

Lors du vote sur la "Proposition de résolution commune sur une nouvelle stratégie pour le bien-être animal au cours de la période 2016-2020", ces eurodéputés ont voté contre l'amendement 23 :

Paragraphe 13 octodecies (nouveau)
(...) Amendement
13 octodecies. demande à la Commission d'élaborer des stratégies pour supprimer progressivement l'élevage intensif;

amendement rejeté

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 6 novembre 2014 - Question parlementaire → Européenne

Ces eurodéputés souhaitent diminuer la protection des loups

Cette protection, qui était justifiée à l'époque de la signature de la convention de Berne et de l'adoption de la directive «Habitats», ce en raison d'un nombre d'espèces très faible, n'a plus de raison d'être sous une forme aussi restrictive [...]
2. A-t-elle l'intention de faire évoluer la protection accordée à l'espèce Canis lupus?

extraits de la question à la Commission de Françoise Grossetête, Rachida Dati et Franck Proust

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 22 octobre 2014 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement Eickhout visant à supprimer les aides de la PAC aux corridas

Ces eurodéputés ont voté contre l'amendement Eickhout visant à interdire dans le budget 2015 que les subventions européennes soient utilisées pour soutenir ces activités.
Bien que l'amendement ait recueilli 323 voix contre 309, l'amendement a été rejeté, faute de majorité qualifiée (376 voix "pour").
Bien qu'ayant techniquement voté contre, Jean-Marie Cavada ne figure pas sur cette prise de position car il a officiellement indiqué avoir voulu voté pour.

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Animaux de compagnie

Droit animal

Élevage

Expérimentation

le 9 mai 2014 - Manifeste → Européenne

Ces eurodéputés, candidats à leur réelection, n'ont pas encore signé l'« engagement pour le bien-être animal » de Eurogroup For Animals

Ils laissent faire sans réagir

Ces eurodéputés, candidats à leur succession, n'ont pas encore signé l'« engagement pour le bien-être animal ». Tandis que d'autres l'ont déjà fait depuis longtemps...

Eurogroup For Animals propose aux candidats pour les élections européennes de 2014 de signer un engagement sur différents thèmes liés aux animaux, ceci dans le cadre de sa campagne "Putting Animal Welfare At The Heart Of The European Elections 2014".

Traduction française libre de l'« engagement pour le bien-être animal » :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 10 décembre 2013 - Vote → Prise de position marquante → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre le chalutage profond, à l'opposé de leurs groupes parlementaires

Les eurodéputés du Front de Gauche, regroupant des élus du PCF, PCR et PG, ont voté contre le chalutage profond, alors que leur groupe parlementaire (GUE/NGL) a voté pour.
Cinq eurodéputés de l'UDI et de l'UMP ont voté contre le chalutage profond, contrairement à leurs partis et à leur groupe parlementaire (PPE).

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 14 novembre 2013 - Question parlementaire → Européenne

Rachida Dati souhaite une révision urgente de la Convention de Berne sur le régime de protection des loups

La manifestation des «bonnets noirs» au début du mois de novembre en France a de nouveau montré la détresse des éleveurs face aux attaques répétées de loups sur leurs troupeaux. Elle a surtout rappelé l'urgence d'une révision de la Convention de Berne sur le statut de la protection du loup et de la directive dite «habitats».
Face à une situation qui devient intenable pour les éleveurs, la Commission compte-t-elle enfin agir et donner une plus grande marge de manœuvre aux États membres pour qu'ils puissent protéger les éleveurs? Et comment?

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 décembre 2012 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre la limitation à huit heures du transport des animaux d'abattage le 12/12/2012

Ces eurodéputés ont voté contre l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la protection des animaux pendant le transport que le Parlement européen recommande « une limitation de la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures; demande à la Commission de soumettre des propositions législatives en vue de limiter la durée du transport des animaux d’abattage à 8 heures ».

Sophie Auconie, Jean-Marie Cavada, Gaston Franco, Françoise Grossetête, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Constance Le Grip, Corinne Lepage, Véronique Mathieu, Elisabeth Morin-Chartier, Maurice Ponga, Robert Rochefort, Tokia Saïfi, Dominique Vlasto et Henri Weber avaient pourtant signé, comme la majorité des eurodéputés, une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « limitation à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 12 décembre 2012 sur la protection des animaux pendant le transport.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 juillet 2012 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés ont voté contre limiter à huit heures le transport des animaux d'élevage le 04/07/2012

Ces eurodéputés ont voté contre l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter à la Proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015 « une proposition visant à limiter à huit heures le temps de transport des animaux d'élevage, comme le demande notamment la déclaration écrite n° 49/2011, adoptée le 15 mars 2011 ».

Sophie Auconie, Françoise Grossetête, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Agnès Le Brun, Constance Le Grip, Véronique Mathieu, Elisabeth Morin-Chartier, Maurice Ponga, Robert Rochefort, Tokia Saïfi et Dominique Vlasto avaient pourtant signé, comme la majorité des eurodéputés, une Déclaration [...] sur la fixation d'une durée maximale de huit heures pour le transport [...] des animaux destinés à l'abattage quelques mois plus tôt.
Gilles Pargneaux, dont le vote "contre" est enregistré a signalé avoir voulu voter "pour".

Le Parlement a rejeté cet "amendement 1" et sa « proposition visant à limiter à 8 heures » lors du vote sur la Résolution du Parlement européen du 4 juillet 2012 sur la stratégie de l’Union européenne pour la protection et le bien-être des animaux 2012-2015.

Plus d'informations sur l' "amendement 1" ci-dessous :

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 mars 2012 - Vote voeux → Européenne

Ces eurodéputés n'ont pas soutenu la limitation du temps de transport des animaux

Absents du débat

Les eurodéputés ci-contre n'ont pas signé la déclaration écrite en faveur d'une limitation à huit heures du temps de transport des animaux destinés à l'abattage, initiative du député danois Dan Jorgensen soutenue par plus d'un million de citoyens européens (campagne 8 Hours emmenée par l'association Animals' Angels).

A la clôture des signatures le 15 mars 2012, cette déclaration est devenue la position officielle du Parlement européen grâce à l'obtention d'une majorité de signatures, dont une courte majorité d'eurodéputés français (38 sur 74).

Seule la Commission européenne ayant le pouvoir d'initiative législative, la position du Parlement européen constitue un appel au changement adressé à la Commission mais n'a pas de valeur contraignante.