Zoo / Cirque

Jean-Marie Le Pen souhaite interdire la création de nouveaux delphinariums et la détention de cétacés

Félicitez-le
Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Personnalité politique (1)

Prise de position

En effet, la vie en captivité des cétacés est bien souvent incompatible avec la satisfaction des besoins naturels des animaux comme la chasse ou le parcours de longues distances, d'où une espérance de vie raccourcie. (...) La Commission envisage-t-elle d'interdire la création de nouveaux delphinariums et la détention de cétacés (notamment les orques) en captivité ?
(extraits de la question)

Question avec demande de réponse écrite à la Commission :

Objet: Respect des conditions de vie des cétacés, notamment des orques, dans les parcs aquatiques

Selon plusieurs experts, les conditions de détention des cétacés en captivité font débat et ne leur permettent pas de vivre décemment.

En effet, la vie en captivité des cétacés est bien souvent incompatible avec la satisfaction des besoins naturels des animaux comme la chasse ou le parcours de longues distances, d'où une espérance de vie raccourcie.

Les conditions de vie en captivité sont encore plus problématiques pour les gros mammifères comme les orques qui mesurent jusqu'à 9 m de long et pèsent jusqu'à 8,5 tonnes. De plus, l'orque vit normalement entourée de sa famille dans un milieu calme; mais en captivité, l'orque est souvent isolée et maintenue dans un espace limité. Dans l'Union européenne, fin 2015, 34 delphinariums (dont 3 en France) détenaient 316 cétacés dont 12 orques. Or, aucun d'entre eux ne remplit les exigences qui visent à satisfaire la biologie des cétacés en captivité selon une enquête réalisée en 2011.

Quelles mesures la Commission peut-elle prendre pour faire respecter de bonnes conditions pour les cétacés détenus en captivité, conformément à la directive 1999/22/CE du Conseil?

La Commission envisage-t-elle d'interdire la création de nouveaux delphinariums et la détention de cétacés (notamment les orques) en captivité?

Partager cette prise de position