Animaux liminaires

Le sénateur Arnaud Bazin demande au gouvernement d'interdire la stérilisation chirurgicale des pigeons

Personnalité politique (1)

Photo Arnaud Bazin
Arnaud Bazin Sénateur (95) LR

Question parlementaire

Nationale

Question de M. BAZIN Arnaud Sénateur (Val-d'Oise - Les Républicains) publiée le 13/04/2023:

M. Arnaud Bazin attire l'attention de M. le ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires sur la stérilisation chirurgicale des pigeons dans l'objectif d'en diminuer la population. Le principe est de capturer les pigeons, de les stériliser puis de les relâcher dans leur environnement. À l'instar de la stérilisation des chats et des chiens errants, cette technique ne permet de contrôler efficacement la population de pigeons que si au moins 70 à 80 % des animaux d'un site sont stérilisés. Pour tenter d'atteindre ce chiffre, et pour diverses raisons liées à l'état de santé de nombreux oiseaux incompatible avec une procédure chirurgicale, la majorité des pigeons capturés sont euthanasiés. Le taux de mortalité associé à cette pratique est difficile à déterminer au regard du nombre inconnu de pigeons décédés en post-opératoire une fois relâchés, mais il est fatalement élevé au vu de la considération économique qui ne permet pas d'opérer conformément aux règles régissant l'anesthésie et la chirurgie des oiseaux : les animaux sont opérés à la chaine, le temps dévolu à chaque animal est dérisoire (ne laissant évidemment aucune place à une prise en charge individuelle), les soins et le suivi post-opératoires sont inexistants puisqu'il est inenvisageable économiquement de garder les oiseaux après l'intervention. En outre, une antibioprophylaxie post-opératoire, lorsqu'elle existe, expose à libérer dans le milieu des résidus d'antibiotiques et favorise ainsi l'émergence d'une antibiorésistance. En 2011, des images d'une campagne de stérilisation menée en France pour le compte de la ville de Bruxelles, où cette pratique était interdite depuis 2001, ont fait scandale. Capturés à Bruxelles, les oiseaux étaient transportés en région parisienne, stérilisés puis réexpédiés. Ces images montraient des pigeons encore vigiles, sur un « rail de stérilisation » opérés dans des conditions d'hygiène inacceptables. Dès lors, la ville de Bruxelles a définitivement arrêté la stérilisation des pigeons. Parmi les nombreuses méthodes proposées pour la gestion des pigeons en ville, il existe une certitude : la stérilisation chirurgicale est inefficace à cette fin. Elle s'accompagne de douleurs importantes et d'un taux de mortalité élevé chez les oiseaux et devrait être de plus couteuse, puisqu'elle ne peut être réalisée que par des vétérinaires. Aussi, il aimerait savoir si le Gouvernement envisage d'interdire la stérilisation chirurgicale des pigeons res nullius.

Lire la suite

Crédits

Soumis par Thierry Lherm

Sources

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

61%

des Parisiens
sont favorables à ce que la mairie de Paris utilise une solution alternative non létale concernant les rats

Parcourir les sondages
78%

des Parisiens
souhaitent que les habitants des villes puissent cohabiter avec les oiseaux, les poissons, les écureuils, les chats...

Parcourir les sondages