80% des Français jugent la cause animale importante, selon un sondage IFOP de 2017 (source : Collectif AnimalPolitique).

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités.

Gandhi (1869-1948)

PARTAGER CETTE PAGE :  

→ Découvrir la plateforme
→ Comprendre la notation

Dernières prises de position au sujet des animaux

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Réponse confuse du Ministère de l'Agriculture aux questions écrites des députés sur la fin de l'élevage en cage des poules pondeuses

L'amélioration du bien-être des animaux constitue l'un de ces objectifs.
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation entend accompagner cette mutation de l'élevage français vers un modèle agricole plus durable, économiquement compétitif et respectueux de l'environnement et de l'animal.
(extraits de la réponse du ministre de l'Agriculture aux députés lui ayant adressé une question parlementaire sur l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture refuse d'envisager l'abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure

S'il n'est pas envisagé d'interdire les élevages d'animaux destinés à la production de fourrure, les services du ministère chargé de l'agriculture sont particulièrement vigilants quant au respect des règles de protection animale dans ces élevages.
(extrait de la réponse du ministre aux questions parlementaires des députés Joël Giraud, Loïc Dombreval, Claire O'Petit, Bastien Lachaud, Xavier Paluszkiewicz)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Proposition de loi

19 eurodéputés soutiennent la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ces eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) ont donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2017 - Proposition de loi

55 eurodéputés ne soutiennent pas la création d’une commission d’enquête sur les transports d'animaux vivants

Ces 55 eurodéputés (la France compte 74 membres au Parlement européen) n'ont pas donné à l'Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux leur soutien pour la création d’une Commission d’enquête (article 198 du Règlement intérieur du Parlement européen) pour examiner les violations et mauvaises gestions présumées de l’application du Règlement du Conseil (CE) 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
Cette initiative nécessite le soutien de 188 eurodéputé(e)s

(extrait du tract de l’Intergroupe sur le bien-être et la protection des animaux)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 février 2018 - Dans la presse

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert exclut d'abolir l'élevage en cage des poules pondeuses

Journalistes : Sur la qualité, un exemple très concret, dans la campagne Emmanuel Macron avait dit qu'il interdirait la vente d'oeufs de poules élevées en batterie d'ici 2022. Il y a eu des manifestations ce week-end. (...)
Stéphane Travert : Eh bien à l'horizon 2022, nous souhaitons que les oeufs coquilles, c'est à dire que les oeufs que vous consommez en coquille soient issus d'élevages en plein air ou ne soient plus issus d'élevages en cage (...) il en va autrement pour les oeufs qui sont transformés ensuite - les ovoproduits (...) Vous ne pouvez pas interdire les choses comme ça

(extrait de l'interview sur Europe 1)