Parcourir les prises de positions politiques françaises

4437 prises de position

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 8 août 2017 - Question parlementaire

La députée Lise Magnier demande au Gouvernement une stérilisation systématique des animaux errants et un soutien aux SPA

Les différentes SPA locales n'arrivent plus à prendre convenablement l'ensemble des animaux errants. (...) Aussi, elle [demande au Gouvernement] quelle est sa position sur la stérilisation systématique des animaux errants pour diverses raisons. Par ailleurs, elle lui demande quel soutien prévoit le Gouvernement à la Société protectrice des animaux, pour la prise en charge des animaux errants, puisque, dans ce cas précis, elle exerce une mission d'utilité publique.
(extrait de la question)

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 3 août 2017 - Question parlementaire

Le sénateur Jean-Louis Masson pointe les nuisances olfactives et sonores causées par les élevages avicoles au voisinage

Positif mais sans préoccupation pour les animaux

Par ailleurs dans l'hypothèse où l'élevage est en deçà du seuil susvisé, il lui demande si malgré tout un voisin qui subit des nuisances olfactives ou sonores peut obtenir une décision obligeant le propriétaire de l'élevage à remédier à ces nuisances.
(extrait de la question)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 2 août 2017 - Dans la presse

Le Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot se déclare opposé à la détention d'animaux dans les delphinariums et à la captivité à des fins de "spectacle"

Nicolas Hulot répondait à une question sur le maintien la veille par le Conseil d'État de l'interdiction de la reproduction des dauphins et des orques en captivité, contestée par trois parcs marins, dont le Marineland d'Antibes.
"Je ne suis pas favorable à la captivité des animaux, pas favorable à l'idée qu'on fasse du spectacle avec cette activité-là", a commenté Nicolas Hulot.

(extrait de l'article du Huffington Post)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 2 août 2017 - Dans la presse

Le Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot souhaite de réelles avancées pour le statut des animaux

[Nicolas Hulot] dit attendre du futur groupe de réflexion qu’il tire «un certain nombre de conclusions». «Déjà, dans le Code civil, on a légèrement amélioré le statut de l’animal mais ça n’est absolument pas suffisant», selon lui. En 2015, le Code civil a été aligné sur les Codes pénal et rural pour accorder aux animaux la qualité «d’êtres vivants doués de sensibilité», alors qu’ils étaient auparavant considérés comme des «biens meubles.
(extrait de l'article de Libération)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 2 août 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, veut «créer un groupe de réflexion sur le bien-être animal»

Antispéciste ? Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, veut «créer un groupe de réflexion sur le bien-être animal» placé sous l’autorité «d’un philosophe et d’un parlementaire», a-t-il indiqué mercredi sur France Inter. «C’est un sujet de société, il ne faut pas avoir peur de l’aborder», a-t-il jugé.
(extrait de l'article de Libération)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 août 2017 - Question parlementaire

3 députés demandent une politique en faveur de l'interdiction totale du commerce de l'ivoire au sein de l'UE

En moyenne, 20 000 éléphants sont illégalement tués chaque année en Afrique et leurs effectifs n'ont jamais été aussi bas - ils ont chuté de plus d'un tiers entre 2007 et 2014.
Alors que des pays clés comme les États-Unis et la Chine ont adopté des mesures énergiques pour fermer leur marché de l'ivoire, le maintien d'un marché légal de l'ivoire dans l'UE risque fort de continuer à alimenter la demande et à fournir une couverture aux criminels souhaitant blanchir de l'ivoire braconné.
Aussi, il lui demande comment la France compte poursuivre ses efforts à l'échelle européenne tant pour la mise en place d'une interdiction totale du commerce de l'ivoire au sein de l'UE que pour encourager la destruction des stocks d'ivoire saisis.
(extraits des questions)

Logo UDI UDI

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 août 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante → Implication locale

À Brétigny-sur-Orge les enfants peuvent choisir des menus végétariens à la cantine

Plus de 2 000 repas sont servis chaque jour. Certains ne veulent pas manger de porc, d’autres de bœuf, et d’autres encore refusent toute viande, expliquait en début d’expérience Nicolas Méary, le maire (UDI). Nous voulions trouver un système qui contente tout le monde, sans surcoût pour les familles, tout en gardant une logique républicaine. La mise en place de ces menus répond à toutes les particularités alimentaires.
(popos du maire cités dans l'article de Nolwenn Cosson, Le Parisien)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 août 2017 - Question parlementaire

Pascale Boyer souhaite une augmentation du quota de loups à abattre

Depuis quelques années, la population de loups ne cesse de s'accroître, en 2016, elle a augmenté de 22 %, mais le nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction est autorisée, demeure constant et est fixé à 40 pour la période du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018.
(extrait de la question)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 août 2017 - Question parlementaire

Thibault Bazin souhaite un affaiblissement de la protection des loups

Devant la recrudescence du nombre des loups, notamment dans le sud Meurthe-et-Moselle, ne convient-il pas de faire évoluer le statut de classement du loup d'une protection stricte à une protection moins contraignante ?
(extrait de la question)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 1 août 2017 - Question parlementaire

Philippe Folliot souhaite une augmentation du plafond de loups à abattre

Ils estiment leur activité menacée par la fixation d'un plafond de loups à prélever à 40 ou encore par la suppression des tirs de prélèvement au-delà de 30. Ces annonces ne permettront pas d'aboutir à l'objectif affiché par les représentants de la profession agricole de zéro attaque sur les troupeaux.
(extrait de la question)