a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 16 juillet 2019 - Dans la presse → Local

Grenoble va installer deux «écuroducs» afin de protéger les écureuils de la circulation routière

Fini les écureuils écrasés ! (...) La solution trouvée par la Ville ? Deux « écuroducs » aménagés au-dessus de la rue du 19 mars 1962, qui relie le Stade des Alpes au quartier Flandrin-Valmy en passant notamment par le Parc Paul-Mistral. Cette nouvelle voie royale pour les écureuils prendra la forme de cordages permettant à l’animal de franchir les voies.
Une initiative votée lundi 8 juillet, lors du dernier conseil municipal avant l’été, suite aux recommandations de la Ligue de protection des oiseaux.
(extraits de l'article de Nina Soudre, Place Gre'Net)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 16 juillet 2019 - Question parlementaire

La députée Patricia Lemoine demande d'abolir la détention d'animaux sauvages dans les cirques

Question écrite de Mme Patricia Lemoine député (UDI et Indépendants - Seine-et-Marne ) :

Agir !

Félicitez-la

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 12 juillet 2019 - Question parlementaire

13 eurodéputés demandent à la Commission de soutenir une protection totale des éléphants d'Afrique en inscrivant à l'annexe I de la CITES toutes les populations d'éléphants d'Afrique

Pour l'instant, seules les populations d'éléphants des pays d'Afrique centrale figurent à l'annexe I et bénéficient ainsi d'une protection totale. Les autres populations d'éléphants (en Afrique australe) sont actuellement inscrites à l'annexe II, laquelle leur garantit un niveau élevé de protection mais autorise le commerce de l'ivoire. Cette double classification a pour effet d'encourager le trafic d'ivoire dans les pays d'Afrique centrale.
(extrait de la question)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire

Le ministre de l'agriculture ne s'engage pas à mettre fin techniquement ou réglementairement à la castration à vif des porcelets

Le ministre ne se prononçant ni sur des échéances ni sur des moyens, son atermoiement s'apparente à de l'immobilisme

L'élevage de mâles entiers (...) nécessite de réaliser à l'abattoir un tri des carcasses par la méthode du « nez humain ». (...) ces structures travaillent à la mise au point d'un dispositif technique d'identification automatique, non encore validé.
L'immunocastration, qui consiste à injecter un vaccin protéique bloquant le développement des hormones sexuelles des animaux est utilisée dans d'autres pays. Les attentes des consommateurs français vis-à-vis de cette technique doivent encore être clairement évaluées avant d'y recourir plus systématiquement.
à ce jour, seul un docteur vétérinaire peut utiliser des substances anesthésiantes telles que l'isoflurane, gaz utilisé pour l'anesthésie générale. Le recours à un vétérinaire de façon systématique rencontre des difficultés en pratique.
(extraits de la réponse)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire

Alternatives au broyage des poussins mâles : le ministre de l'agriculture annonce un prototype pour mi-2020

Semble positif mais nécessite des réalisations concrètes

Réponse du ministère de l'agriculture et de l'alimentation à une question écrite de Loïc Dombreval

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 juillet 2019 - Question parlementaire

Patricia Schillinger demande l'accès au plein air comme exigence pour toute nouvelle installation d'élevage de poulets

90 % des Français considèrent qu'il est important que les poulets disposent de lumière naturelle ainsi que de suffisamment d'espace pour exprimer leurs comportements naturels et déployer leurs ailes, selon un sondage ComRes de 2019 (source : Eurogroup for Animals). Cependant, la réglementation qui encadre l'élevage de poulets en France et en Europe ne répond actuellement pas à ces exigences. (...) Elle souhaiterait notamment savoir si le Gouvernement envisage d'introduire l'accès au plein air comme exigence pour toute nouvelle installation.
(extrait de la question)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 juillet 2019 - Question parlementaire

2 sénateurs demandent des tirs contre les ours

[Ces éleveurs] n'ont que faire des mesures de protection, qui sont inefficaces face aux prédateurs dont le comportement est inquiétant.
C'est pourquoi il lui demande de procéder à des prélèvements graduels d'ours pour soulager la pression, par la même méthode et avec la même urgence mise en place en octobre 2018 pour les lâchers.
(extraits des questions)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 juillet 2019 - Dans la presse → Local

57 500 € de la région Île-de-France pour les lâchers de faisans de la Fédération interdépartementale des chasseurs

La région Ile-de-France a bien voté, mercredi 3 juillet, en faveur d'une subvention de 57 500 euros destinée à la Fédération interdépartementale des chasseurs d'Ile-de-France. Cette enveloppe a été débloquée dans le cadre de la "stratégie régionale pour la biodiversité". Son objectif : le "renforcement des populations de faisans communs et poules faisanes" entre début août et fin décembre.
La région participe ainsi à hauteur d'un tiers du budget et finance l'achat de 5 000 oiseaux. Les volatiles doivent être introduits dans le Val-d'Oise, les Yvelines et la Seine-et-Marne, dans des zones où "la chasse de la poule faisane commune est interdite par arrêté préfectoral", précise le dossier.

(extraits de l"article de Benoît Zagdoun, France info)

Agir !

Interpellez-la