ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 juillet 2019 - Question parlementaire

Alternatives au broyage des poussins mâles : le ministre de l'agriculture annonce un prototype pour mi-2020

Semble positif mais nécessite des réalisations concrètes

Réponse du ministère de l'agriculture et de l'alimentation à une question écrite de Loïc Dombreval

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 juillet 2019 - Question parlementaire

Patricia Schillinger demande l'accès au plein air comme exigence pour toute nouvelle installation d'élevage de poulets

90 % des Français considèrent qu'il est important que les poulets disposent de lumière naturelle ainsi que de suffisamment d'espace pour exprimer leurs comportements naturels et déployer leurs ailes, selon un sondage ComRes de 2019 (source : Eurogroup for Animals). Cependant, la réglementation qui encadre l'élevage de poulets en France et en Europe ne répond actuellement pas à ces exigences. (...) Elle souhaiterait notamment savoir si le Gouvernement envisage d'introduire l'accès au plein air comme exigence pour toute nouvelle installation.
(extrait de la question)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 juillet 2019 - Question parlementaire

2 sénateurs demandent des tirs contre les ours

[Ces éleveurs] n'ont que faire des mesures de protection, qui sont inefficaces face aux prédateurs dont le comportement est inquiétant.
C'est pourquoi il lui demande de procéder à des prélèvements graduels d'ours pour soulager la pression, par la même méthode et avec la même urgence mise en place en octobre 2018 pour les lâchers.
(extraits des questions)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 juillet 2019 - Dans la presse → Local

57 500 € de la région Île-de-France pour les lâchers de faisans de la Fédération interdépartementale des chasseurs

La région Ile-de-France a bien voté, mercredi 3 juillet, en faveur d'une subvention de 57 500 euros destinée à la Fédération interdépartementale des chasseurs d'Ile-de-France. Cette enveloppe a été débloquée dans le cadre de la "stratégie régionale pour la biodiversité". Son objectif : le "renforcement des populations de faisans communs et poules faisanes" entre début août et fin décembre.
La région participe ainsi à hauteur d'un tiers du budget et finance l'achat de 5 000 oiseaux. Les volatiles doivent être introduits dans le Val-d'Oise, les Yvelines et la Seine-et-Marne, dans des zones où "la chasse de la poule faisane commune est interdite par arrêté préfectoral", précise le dossier.

(extraits de l"article de Benoît Zagdoun, France info)

Agir !

Interpellez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 juillet 2019 - Dans la presse

Le sénateur Alain Marc et le député Arnaud Viala assistent à l'inauguration de la maison de la chasse de Lédergues en Aveyron

Le 23 juin, la maison de la chasse a été inaugurée en présence d'Henri Paulhe, président de la société qui a réuni les chasseurs de plusieurs communes : Saint-Jean- Delnous, Faussergues, La Selve, La Diane du Giffou, Saint-Just-sur-Viaur, Trémouiilles, Le Pas Abbas, Druelle, Sévérac-le-Château, et Verrières, à l'occasion de la remise du chèque du Crédit Agricole de Réquista. Étaient présents : Patrice Panis, maire de Lédergues et ses conseillers ; le sénateur Alain Marc ; le député Arnaud Viala ; les représentants du Conseil départemental, Karine Escorbiac et Régis Cailhol ; le président du Crédit Agricole de Réquista, Joël Bouteille et ses administrateurs ; le directeur de la fédération de la chasse de l'Aveyron, Nicolas Cayssiols.
(extrait de l'article de La Dépêche)

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 2 juillet 2019 - Question parlementaire

Le ministre de l'économie laisse entendre qu'il serait impossible de créer pour le marché national un étiquetage clair indiquant le caractère "carné", végétarien ou végétalien des aliments

Si la France ne peut effectivement pas l'imposer au niveau européen (comme le demande l'ICE citée par le ministre), aucun obstacle juridique ne semble interdire à la mise en place un étiquetage au niveau national

La Commission européenne a cependant publié une décision, le 7 novembre 2017, visant à enregistrer la proposition d'initiative citoyenne intitulée « étiquetage obligatoire des produits alimentaires comme non végétariens/végétariens/végétaliens » qui pourrait la conduire à accélérer son calendrier. Dans cette attente, les mentions concernant le caractère végétarien d'un produit sont apposées volontairement par les opérateurs, la liste des ingrédients renseignant par ailleurs le consommateur. Les autorités françaises ne peuvent prendre des mesures nationales visant à imposer un tel étiquetage.
(extrait des réponses)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 2 juillet 2019 - Question parlementaire

Le député Pierre-Yves Bournazel demande d'abolir la détention d'animaux sauvages dans les cirques

Question écrite de M. Pierre-Yves Bournazel député (UDI et Indépendants - Paris ) :

Agir !

Félicitez-le

ont penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 2 juillet 2019 - Question parlementaire

2 députés demandent au gouvernement de «mieux encadrer» les recherches zootechniques destinées à augmenter la productivité des animaux d'élevage

Positif mais pas assez ambitieux : l'interdiction n'est pas demandée

Question écrite de M. Louis Aliot (Non inscrit - Pyrénées-Orientales)

Agir !

Encouragez-les

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 1 juillet 2019 - Question parlementaire

21 parlementaires demandent une interdiction des recherches zootechniques destinées à augmenter la productivité des animaux d'élevage

La zootechnie telle que menée depuis le XIXe siècle a conduit à transformer physiquement les animaux. Ils sont devenus plus grands, plus lourds, plus productifs.
L'article L. 214-3 du code rural limite pourtant les expériences biologiques médicales et scientifiques aux cas de stricte nécessité. L'optimisation des animaux d'élevage ne relève pas de ce cas de figure.
souhaiterait connaître les dispositions que le Gouvernement entend prendre pour interdire ces recherches privées ou publiques destinées à optimiser la productivité des animaux d'élevage
Ce reportage sur la condition animale et la manière dont on traite les bêtes au nom du sacro-saint rendement est, hélas, loin d'être le premier. J'espère que la pétition que j'ai personnellement signée aura une incidence sur le devenir de ce centre de recherches, dont la cruauté dépasse l'entendement.
(extraits des questions)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 juin 2019 - Question parlementaire

La sénatrice Esther Benbassa demande au gouvernement de mettre fin à la castration à vif des porcelets

Question écrite n° 11150 de Mme Esther Benbassa (Paris - CRCE):

Mme Esther Benbassa attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation au sujet de la castration à vif des porcelets dans les exploitations agricoles porcines, exigée dans le cahier des charges des produits étiquetés Label Rouge.
Décriée depuis des années par les associations de protection animale, la castration à vif des porcelets perdure pour des raisons liées à l'apparition d'une odeur incommodante à la première cuisson de la viande. Or, les différentes études scientifiques estiment que la viande de seuls 5 % des mâles est susceptible de révéler cette odeur et que tous les consommateurs n'y sont pas sensibles.

Agir !

Félicitez-la