ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 19 mai 2020 - Question parlementaire

Covid-19 : 13 députés et sénateurs demandent que les chevaux puissent davantage sortir de leur box dans les centres équestres

Le ministre de l'Agriculture a répondu favorablement en annonçant le 23 avril 2020 que les propriétaires de chevaux [pourraient] se déplacer dans leurs prés ou dans les centres équestres pour aller nourrir, soigner ou assurer l’activité physique indispensable à leurs animaux. (Ministère de l'agriculture et de l'alimentation, 23/04/2020

Question écrite de M. Sébastien Leclerc député (Les Républicains - Calvados ) :

ont penché contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 13 mai 2020 - Programme

Covid-19 : les parlementaires du collectif « Le Jour d'Après » ne prennent pas en compte les propositions sur les animaux, pourtant arrivées en tête de leur consultation

Les propositions visant à sortir de l'élevage intensif, à promouvoir la végétalisation de l’alimentation et l’éducation à l'éthique animale étaient pourtant les plus soutenues sur la plateforme de recueil de propositions initiée par le collectif

Écarter les propositions visant à sortir de l’élevage intensif n’est ni « juste » pour les animaux, ni « solidaire » dans le partage des ressources pour les humains, ni « respectueux de l’environnement » par rapport aux externalités négatives des élevages intensifs, ni « démocratique » vis-à-vis des citoyens qui ont contribué à la plateforme.

Car nous voulons que le jour d’après soit différent du monde d’avant : plus juste, plus solidaire, plus respectueux de l’environnement, plus démocratique.
(extrait de l’introduction de la synthèse)

4 1ères propositions Le Jour d Après

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 12 mai 2020 - Question parlementaire

Covid-19 : Claire O'Petit interpelle le gouvernement sur un spectacle avec des primates dans un Ehpad à Meaux pendant la période de confinement

Question N° 29472 de Mme Claire O'Petit (La République en Marche - Eure ) :

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 12 mai 2020 - Question parlementaire

Covid-19 : Patrick Vignal demande au gouvernement des mesures pour les animaux détenus dans les zoos et les cirques

Les moyens publics sont demandés dans une optique de maintien des exploitations en l'état et non dans une optique d'accélération de la transition vers des spectacles sans animaux sauvages

Question écrite de de M. Patrick Vignal député (La République en Marche - Hérault ) :

M. Patrick Vignal interroge Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur les conséquences du confinement sur les animaux sauvages présents dans les cirques. Ces établissements accueillent du public et ne sont pas considérés comme indispensables à la vie du pays, dès lors ils sont à l'arrêt depuis plusieurs semaines et n'ont donc plus de ressources financières. De plus, certaines structures font face à des difficultés économiques et ne sont plus en capacité de prendre soin de leurs animaux. Aussi, il souhaiterait savoir si des mesures sont envisagées pour sauver ces animaux de cirques en danger de mort.

Agir !

Encouragez-le

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 9 mai 2020 - Manifeste

Covid-19 : 39 parlementaires appellent dans une tribune à « une relance économique intégrant la protection des animaux et de l’environnement »

nous demandons que le plan de relance économique qui sera bientôt élaboré intègre pleinement la demande sociétale en faveur d’une plus grande prise en compte des animaux et de l’environnement, en conditionnant les aides, dans tous les domaines économiques concernés, au respect du bien-être des animaux, à la préservation de la biodiversité et à la limitation des effets négatifs sur l’environnement.
rehaussement significatif des normes d’élevage - interdiction des cages et des mutilations (caudectomie, castration à vif, limage des dents, écornage, etc.) - et d’un plan visant, à terme, la fin de tout élevage sans accès à l’extérieur
Pour donner un avantage à la recherche française et afin d’épargner des millions 2 d’animaux, une part importante des fonds alloués à ce secteur doit être expressément fléchée pour la recherche et le développement de méthodes substitutives à l’expérimentation animale.
Consultées depuis un an par le ministère de la Transition écologique et solidaire, les ONG ont unanimement demandé, comme 72% des citoyens , la fin de la captivité des animaux sauvages dans [les cirques].
(extraits de la tribune signée à l'invitation de CAP)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 8 mai 2020 - Question parlementaire → Europe

3 eurodéputés de l'intergroupe chasse cherchent à freiner le projet de restreindre l’utilisation du plomb dans les balles tirées en zones humides

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputes :
Marco Dreosto (ID), Massimo Casanova (ID), Joëlle Mélin (ID), Gilles Lebreton (ID), Thierry Mariani (ID), Susanna Ceccardi (ID), Gianantonio Da Re (ID), Danilo Oscar Lancini (ID)

La proposition de la Commission de restreindre l’utilisation du plomb dans les balles tirées en zones humides et par-dessus celles-ci est en cours de discussion au sein du comité REACH. Un vote doit avoir lieu en juin 2020.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Expérimentation Expérimentation

le 5 mai 2020 - Question parlementaire → Europe

2 eurodéputés demandent à la Commission d'agir pour les 12,5 millions d'animaux tués chaque année dans les labos avant même d'avoir été «utilisés» dans des procédures

Question avec demande de réponse écrite à la Commission des Eurodéputés :
Eleonora Evi (NI), Francisco Guerreiro (Verts/ALE), David Cormand (Verts/ALE), Sirpa Pietikäinen (PPE), Petras Auštrevičius (Renew), Tilly Metz (Verts/ALE), Anja Hazekamp (GUE/NGL), Pascal Durand (Renew)

D’après le rapport de la Commission du 7 février 2020 sur la mise en œuvre, dans les États membres, de la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques, outre les 10,9 millions d’utilisations signalées d’animaux, 12 597 816 animaux ont été élevés et mis à mort sans être utilisés dans des procédures.
Cela signifie qu’en 2017, en tout, 23,5 millions d’animaux ont été mis à mort à des fins scientifiques dans l’ensemble de l’Union.

Agir !

Félicitez-les