a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 avril 2015 - Question parlementaire

Alain Dufaut défend la chasse à la glu

[Contre le projet d'interdiction de la chasse à la glu] les chasseurs se mobilisent (...). [La chasse à la glu] ne consiste pas à tuer [des oiseaux](...). Les oiseaux protégés qui seraient capturés accidentellement sont nettoyés et libérés sous peine de verbalisation. Il s'agit donc d'une pratique totalement sélective et contrôlée.
extrait de la question

Question écrite d'Alain Dufaut, sénateur du Vaucluse :

M. Alain Dufaut attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur la chasse à la glu. Depuis le vote, le 19 mars 2015, dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la biodiversité (AN, n° 1847, XIVe leg) de l'amendement n° CD 628 interdisant la pratique de la chasse à la glu, les chasseurs se mobilisent, particulièrement en Vaucluse où cette pratique de la chasse est une tradition.

Cette pratique consiste à capturer des oiseaux, le plus souvent des grives, pour s'en servir d'appelant pour la chasse à tir. Elle ne consiste pas à les tuer. Les oiseaux protégés qui seraient capturés accidentellement sont nettoyés et libérés sous peine de verbalisation.

Il s'agit donc d'une pratique totalement sélective et contrôlée. Elle est encadrée par un arrêté ministériel du 17 août 1989 relatif à l'emploi des gluaux pour la capture des grives et des merles destinés à servir d'appelants dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Var et de Vaucluse.

Il lui demande donc de bien vouloir lui faire connaître le point de vue du Gouvernement sur cette pratique traditionnelle de la chasse.

Source :