a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 23 septembre 2021 - Question parlementaire → Nationale

Alain Perea demande au Gouvernement de défendre toutes les chasses, et amalgame chasse et ruralité

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

Selon un sondage commandé par la FNC à l'IFOP, seulement 2 % des ruraux pratiquent la chasse (toutes pratiques confondues) et seulement 21 % des ruraux ont une opinion favorable de la chasse en général.

Question orale au gouvernement de M. Alain Perea député (La République en Marche - Aude ) :

Ma question s'adresse à Mme Bérangère Abba, secrétaire d'État chargée de la biodiversité.
Lors des deux mandats précédents, malgré les beaux discours, les majorités qui se sont succédé n'ont eu de cesse de porter des coups à la ruralité. S'il ne fallait donner qu'un exemple, je citerai cette volonté, que dis-je, cette obsession de réduire le nombre de communes rurales. La méthode forte n'ayant pas marché, on a utilisé celle de l'étrangleur ottoman, en réduisant année après année les finances locales.
Depuis le début de cette législature, nous avons mis fin à cette situation. Finances, loi visant à rappeler la confiance dans les élus locaux, agenda rural, agriculture, chasse, retraite agricole, lutte contre la glottophobie, déploiement de la fibre, plan de relance : aucun secteur de la ruralité n'a été oublié.
Pourtant, malgré ces efforts, une partie de la ruralité gronde encore, nous l'avons entendu ce week-end lorsque 50 000 chasseurs ont défilé dans la rue, soutenus par des milliers d'élus dont certains sont sur ces bancs, y compris ceux de la majorité.
Voici ce que je ressens. Quand je parle de l'émotion dans le regard de mon grand-père, on me répond « pratique barbare ». Quand je parle de la joie de retrouver mes amis, on me regarde comme un alcoolique assoiffé de sang parce que la seule chose que l'on connaisse de mon activité, c'est un sketch des Inconnus.
C'est comme si je posais une question au Gouvernement à propos de l'armée en ayant comme unique référence La Grande Vadrouille. Et quand je parle de cette haie que je plante pour mes enfants, on me répond « directive oiseaux ». Finalement, alors que je parle d'amour, on me parle de la couleur des canapés.
Mais quand prendra-t-on conscience que notre pays est aussi riche de son patrimoine immatériel que de son patrimoine matériel ? La ruralité n'est pas une adresse, c'est une culture. L'idée selon laquelle « la France doit être une chance pour tous » fait partie du projet politique de cette majorité.
Je souhaite, madame la secrétaire d'État, que vous nous disiez ce que vous comptez faire pour que le million de chasseurs français mais aussi, de façon incidente, les millions de ruraux comprennent que nous allons tout mettre en œuvre en France, mais aussi au niveau européen et à l'étranger afin que notre pays reste une chance pour eux.