a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 4 septembre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Christian Namy souhaite simplifier les procédures d'autorisation de tirs sur les loups

Agir !

Interpellez-le

Il préconise ainsi une simplification de la procédure afin que les préfets puissent directement faire appel à des tirs de prélèvement sans passer par les étapes précédentes (tirs de défense et tirs de défense renforcée)
extrait de la question parlementaire de Christian Namy

Question parlementaire de Christian Namy, sénateur de la Meuse :

M. Christian Namy attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (canis lupus) selon l'arrêté du 15 mai 2013.
Ce texte définit entre autres les conditions et modalités de mise en œuvre des opérations de tirs de défense, tirs de défense renforcée et tirs de prélèvement. Il constate que sur le terrain, les modalités de mise en œuvre ne sont pas adaptées à la problématique du loup, puisque celui-ci se déplace désormais sur les territoires de plaine et non plus exclusivement en montagne. Il note que le loup tue de nombreux ovins voire bovins et que ce phénomène perturbe considérablement les filières agricoles concernées. Il s'inquiète également des conséquences économiques mais surtout humaines que cela pourrait engendrer sur les éleveurs. Il préconise ainsi une simplification de la procédure afin que les préfets puissent directement faire appel à des tirs de prélèvement sans passer par les étapes précédentes (tirs de défense et tirs de défense renforcée). Enfin, et compte tenu du fait que ses courriers en date du 6 août 2014 et du 18 août 2014 relatifs à ce sujet n'ont pas obtenu de réponse à ce jour, il lui demande quelles mesures vont rapidement être prises afin de résoudre le problème de la présence du loup en plaine et plus particulièrement sur le territoire meusien.

Source :