a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 28 juin 2013 - Communication officielle → Nationale

CPNT demande la suppression du moratoire sur le courlis cendré et sur la barge à queue noire

Le CPNT demande la suppression du moratoire sur le courlis cendré et la barge à queue noire considérant que le maintien de ce moratoire est idéologique et défendu par les ultras de l'antichasse :

"Une consultation du public concernant la prolongation des moratoires (télécharger le projet d'arrêté) sur le courlis cendré et la barge à queue noire est en ligne et vient d’être lancée par le ministère de l’Écologie sur le site suivant :

http://minu.me/9ftt
(Date limite de participation : jeudi 18 juillet 2013)

Il faut répondre et défendre nos positions revendiquant la suppression de ces moratoires qui saucissonnent la chasse française en n’étant de surcroit basés que sur des considérations idéologiques des ultras de l’antichasse.
Vous trouverez ci-dessous une base de réponses types que vous pouvez réutiliser avec vos propres mots et formules, sans apporter de commentaires insultants ou orduriers notamment contre les antichasse qu’il faut déborder, sur le fond, dans ces consultations.
Merci d’avance pour votre mobilisation pour défendre la chasse.

Mobilisez-vous !!! Notre avenir en dépend !!!
Proposition d'éléments de réponses à personnaliser
Barge à queue noire
D'après les informations fournies ici, on note que les deux principaux facteurs déterminants le mauvais état de conservation de la sous-espèce néerlandaise est la perte et la dégradation des habitats et la prédation des oiseaux nichant au sol. En toute logique, il convient donc d'intervenir sur les habitats et de maîtriser la prédation sur les zones de nidification.
Par ailleurs, l'ONCFS concède que les conclusions de son rapport ne sont pas suffisamment solides et que toutes ses démonstrations sont discutables.
Les informations fournies démontrent donc tout et son contraire et surtout qu'on ne s'attaque pas aux origines du mal sur les sites de nidifications, non protégés et sans régulation des prédateurs.
Cet arrêté n'a donc aucun sens à mon avis. Il est surtout le résultat indirect d'une protection idéologique de la nature, sans vouloir intervenir. A ne pas vouloir intervenir, on laisse pulluler des prédateurs qui en viennent à mettre en péril toute une sous-espèce.
Il convient, à mon sens, de maintenir l'intérêt cynégétique de cette espèce (l'exemple du tétras en montagne démontre que le maintien de l'intérêt cynégétique permet un meilleur état de conservation des populations) tout en sensibilisant sur son état de conservation et en incitant à l'étude des prélèvements des deux sous-espèces et au lobbying aux Pays-Bas pour autoriser (voire soutenir et financer) le contrôle efficace des prédateurs sur les zones de nidifications des barges à queue noire.

Courlis cendré
Le même argumentaire semble pouvoir être développé, mais la faiblesse des informations fournies semble démontrer d'une plus importante méconnaissance de l'oiseau et donc d'une décision encore plus fantaisiste.

Pour conclure et synthétiser pour les 2 espèces projet d'arrêté fantaisiste et sans fondement
maintien de l'intérêt cynégétique indispensable pour leurs conservations et notamment leur habitat (les zones humides sont le plus souvent conservées grâce à la chasse).
sensibilisation à l'état de conservation particulier de ces espèces et pourquoi mise en place de régulation des nuisibles en Hollande sur les zones de nidification
incitation à l'action des instances cynégétiques pour enrayer cette dynamique de population déclinante. "

Merci de répondre à cette consultation et de partager ce lien le plus largement possible. Que vous soyez chasseurs de migrateurs, amoureux des sangliers ou passionnés par la chasse en plaine, vous DEVEZ vous mobiliser pour défendre la chasse dans son ensemble. L’avenir de toutes les chasses est entre nos mains !!!"

Source :