Chasse & pêche

Michèle Striffler dénonce le massacre des éléphants au Cameroun.

Félicitez-la

Personnalité politique (1)

Communication officielle

Européenne

Extrait du site de Michèle Striffler Eurodéputée UDI :

"Michèle STRIFFLER, Vice-présidente de l’Intergroupe Bien-être et protection animale, tire la sonnette d’alarme sur le massacre des éléphants qui sévit depuis le mois de janvier au Cameroun."

"En contact avec le Fonds International pour la protection des animaux (IFAW) qui s’est rendu sur place en mars et a constaté l’ampleur des dégâts, l’eurodéputée souhaite que l’Union Européenne réagisse de façon rapide et drastique pour dénoncer ces pratiques.
« Depuis janvier, la moitié de la population des éléphants du Parc Bouba Ndjida dans le Nord du Cameroun a été décimée pour son ivoire. Les braconniers viennent du Soudan, traversent le Tchad et s’attaquent aux éléphants du Cameroun et de la République Centre-Africaine. Les autorités locales, qui ne s’attendaient pas à des opérations d’une telle ampleur, sont désemparées » a déclaré l’eurodéputée.
Pour Michèle STRIFFLER, l’Union Européenne doit négocier directement avec les pays importateurs d’ivoire de contrebande. En première ligne, les pays d’Asie, friands de l’ivoire d’Afrique plus résistante que celle des éléphants d’Asie. Elle demande à l’Union Européenne d’imposer une condition de respect des animaux dans ses relations avec les pays tiers, tout comme elle le fait avec les droits de l’Homme. « Pour le moment, les sanctions qui pèsent sur le braconnage sont bien trop légères par rapport aux bénéfices escomptés, mais il ne faut pas se leurrer, nous avons affaire à une guerre. C’est uniquement avec une législation plus stricte, des sanctions alourdies et une conditionnalité sans faille que nous pourrons faire évoluer les pratiques » a déclaré l’eurodéputé au sein de l’Intergroupe réuni à Strasbourg."

Lire la suite

Crédits

Soumis par Thierry Lherm

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

79%

des Français
sont favorables à ce que les weekends et jours fériés deviennent des jours non chassés

Parcourir les sondages
82%

des Français
sont favorables à ce que le dimanche devienne un jour non chassé

Parcourir les sondages