a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 12 février 2013 - Question parlementaire → Nationale

Olivier Véran demande que la France se positionne contre le commerce des peaux d'ours polaires

Agir !

Félicitez-le

La demande pour les parties d'ours polaires - telles que les peaux - est en expansion alors que les ours polaires sont déjà gravement menacés par la perte de leur habitat due au changement climatique et par d'autres facteurs environnementaux.
quelle sera la position de la France sur cette question dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)
extrait de la question (réponse du gouvernement)

Question parlementaire d'olivier Véran, député de l'Isère :

M. Olivier Véran attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur le commerce international des ours polaires et de leurs parties. La demande pour les parties d'ours polaires - telles que les peaux - est en expansion alors que les ours polaires sont déjà gravement menacés par la perte de leur habitat due au changement climatique et par d'autres facteurs environnementaux. Entre 2007 et 2012, le nombre de peaux d'ours polaires proposées lors de ventes aux enchères de fourrures au Canada a plus que triplé, alors qu'il ne subsiste plus que 20 000 à 25 000 ours polaires à l'état sauvage. Les scientifiques prédisent que les 2/3 des ours polaires pourraient disparaître d'ici à 2050. Il souhaite savoir quelle sera la position de la France sur cette question dans le cadre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) qui se tiendra début mars à Bangkok, en Thaïlande.