a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 19 février 2011 - Communication officielle → Europe

Philippe Loiseau assure les chasseurs français du soutien du Front National

Agir !

Interpellez-le

Le Front National assure les chasseurs français de son soutien. Il ne se résout pas plus à leur disparition qu’à celle de notre agriculture. Ce sera aussi un des grands enjeux de la Présidentielle de 2012.
extrait du communiqué de Philippe loiseau

Sur le site du FN d'Eure-et-Loir

Communiqué de Philippe Loiseau, membre du Bureau politique du Front National, Secrétaire Départemental d’Eure et Loir, Président du groupe FN au Conseil Régional.

A l’occasion de la tenue des « Etats généraux de la chasse », les premiers depuis plus de vingt ans, le satisfecit donné au ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, par la Fédération nationale des chasseurs (FNC) est pour le moins très « étonnant ».
Entre 1990 et aujourd’hui, les effectifs des chasseurs sont passés de 1,8 million à 1,3 million. Une décrue spectaculaire qui s’explique en partie par la lente agonie du monde rural, sous l’effet de la politique euromondialiste des gouvernements qui se succèdent au pouvoir.
Mais aussi par les diktats des pseudos défenseurs de l’environnement qui au sein des institutions européennes, comme de la « société civile » en France, trouvent des interlocuteurs soumis, attentifs et conciliants.
La chasse, tout à la fois, sport, loisir, communion avec la nature et art de vivre, est désormais diabolisée comme jamais elle ne l’a été. Les plus extrémistes souhaitent son interdiction…et dans les faits on s’en rapproche !
Le prix du permis de chasse ne cesse d’augmenter alors que les mois d’ouverture se réduisent comme peau de chagrin sous la pression du lobby anti-chasseurs, du politiquement correct bobo, des textes souvent aberrants, édictés par l’Europe de Bruxelles et auxquels se soumettent les partis de l’Etablissement.
Le Front National assure les chasseurs français de son soutien. Il ne se résout pas plus à leur disparition qu’à celle de notre agriculture. Ce sera aussi un des grands enjeux de la Présidentielle de 2012.

Source :