Droit animal

AnimalPolitique 28 : ces candidats à la présidentielle refusent de soutenir la possibilité pour les associations de se constituer partie civile pour toutes les infractions concernant les animaux

Personnalités politiques (2)

Partis politiques (2)

Logo S&P
S&P
Interpellez-les

Manifeste

Nationale

28. Renforcer la protection des objecteurs de conscience et lanceurs d’alerte et permettre aux associations de se constituer partie civile pour toutes les infractions concernant les animaux.
(mesure n°28 du manifeste AnimalPolitique)

Réponse de Marine Le Pen :

Les associations peuvent déjà se constituer partie civile pour toutes les infractions concernant les animaux (en cas de sévices graves, d’actes de cruauté, de mauvais traitements ou d’atteintes volontaires), il ne me semble donc pas utile de modifier la législation.

En revanche, je suis pour un renforcement de la protection des objecteurs de conscience et des lanceurs d’alerte.

Lire la suite

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

Sondage
Droit animal
Sondage sur le thème Droit animal
52%

des Français
déclarent que les prises de position ou les mesures annoncées par un candidat ou un parti en faveur de la cause animale pourraient les inciter à voter pour sa liste

Parcourir les sondages
Sondage
Droit animal
Sondage sur le thème Droit animal
56%

des Français
estiment que les juges et les tribunaux défendent mal les animaux

Parcourir les sondages