a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 14 janvier 2014 - Question parlementaire

Jean-Louis Costes instrumentalise des faits divers pour criminaliser les mouvements écologistes et animalistes

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

En effet, certaines associations n'hésitent pas à employer la force et la violence pour se faire entendre
il appartient aujourd'hui à l'Etat d'intervenir et de faire appliquer la loi afin de prévenir d'éventuels accidents qui pourraient s'avérer graves
extrait de la question parlementaire de Jean-Louis Costes

Texte de la question parlementaire de Jean-Louis Costes, député du Lot-et-Garonne :

M. Jean-Louis Costes alerte M. le ministre de l'intérieur sur certains actes violents, pénalement répréhensibles, que se permettent divers groupes ou personnes au nom de la défense de la cause écologique ou animale. En effet, certaines associations n'hésitent pas à employer la force et la violence pour se faire entendre, menaçant et agressant des personnes exerçant des activités légales liées aux animaux (chasseurs, bouchers, charcutiers...), portant atteinte aux biens (vols, destruction...) et créant des troubles à l'ordre public comme le prouvent de nombreux exemples. Ces situations ne sont pas acceptables et sont pénalement répréhensibles. Face à la dangerosité croissante des opérations menées par ces groupes et la radicalisation de leurs actions, il appartient aujourd'hui à l'Etat d'intervenir et de faire appliquer la loi afin de prévenir d'éventuels accidents qui pourraient s'avérer graves. Il lui demande donc quelles sont les mesures envisagées afin de faire cesser ces agissements dangereux et de stopper ces individus hors la loi.