a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 15 mars 2017 - Programme → Prise de position marquante

Jacques Cheminade souhaite développer la pisciculture

Agir !

Interpellez-le

Sur le site Cheminade 2017 :

Sauver les pêcheurs en sauvant les poissons :

Si elle ne change pas d’approche, la pêche est condamnée. D’où l’urgence d’éradiquer le mythe d’une corne d’abondance inépuisable, laissant croire qu’on puisse, sans le moindre effort d’investissement, continuer à vivre de la chasse et de la cueillette maritime !

Bien que les quantités de poissons produites par l’aquaculture commencent à dépasser les quantités pêchées, on doit faire plus et mieux. D’abord en développant des techniques de pêche ciblée, en développant des fermes d’élevage en pleine mer ou dans les rizières (rizipisciculture) ou encore en nourrissant nos poissons d’élevage avec des insectes ou des asticots produits à cet effet. L’élevage de poissons herbivores est également une piste prometteuse. Ensuite, au lieu d’attendre que la nature reconstitue gratuitement la ressource, la France, avec les pays du nord de l’Europe, pourrait par exemple produire en pisciculture des jeunes harengs. En les relâchant dans la nature au bon moment, après avoir sérieusement étudié les conditions de leur réimplantation, on pourra renforcer la présence en mer du Nord de cette espèce en difficulté.