a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 4 juin 2021 - Question parlementaire → Européenne

Aurélia Beigneu demande à la Commission d'interdire les aquariums «bocal», source de souffrance pour de nombreux poissons

Question avec demande de réponse écrite à la Commission de l'eurodéputée Aurélia Beigneux (ID) :

Pendant longtemps, il était commun de penser que le carassin doré, ou «poisson rouge», était doté d’une mémoire de trois secondes et que l’enfermer dans un bocal était sans risques. Des recherches démentent aujourd’hui cette idée reçue et affirment que si le bocal provoque une nanification du fait d’un manque d’espace permettant au poisson de grandir correctement, le développement des organes internes de l’animal, lui, se poursuit. Ces recherches évoquent donc une forme de maltraitance.
De nombreux scientifiques ont affirmé que ces poissons disposaient d’une mémoire pouvant aller de trois à six mois. Ils peuvent ainsi se reconnaître entre individus, coopérer entre eux, trouver de la nourriture et apprendre à éviter certains pièges.
En Europe, l’Italie et la Finlande interdisent la vente de bocaux. En France, la loi n° 76-629 du 10 juillet 1976 dispose que «[t]out animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce».
De ce fait:
Alors que de nombreux pays européens ont déjà emboîté le pas vers l’interdiction de ce type de bocal, la Commission envisage-t-elle d’harmoniser la légalisation en vigueur et d’ainsi mettre fin à cette forme de maltraitance animale?