Animaux de compagnie

La mairie de Nice distribue une carte officielle aux «nourrisseurs» de chats errants pour leur épargner l’hostilité de certains habitants

Félicitez-les

Personnalités politiques (2)

Photo Henry-Jean Servat
Henry-Jean Servat Élu municipal, délégué à la condition animale (06) SE

Parti politique (1)

Prise de position

Nom, prénom, logo de la ville entouré par deux chats avenants devant leur gamelle… La ville de Nice vient de sortir sa carte officielle de volontaire pour nourrir les chats errants dans les rues. L'objet, plastifié, a presque tous les attributs d'un badge professionnel.
Un parti pris assumé par Henry-Jean Servat, conseiller municipal à la protection animale, à l'origine du dispositif : « C'est une manière de prendre en considération ces personnes de l'ombre, souvent mal considérées, qui subissent la vindicte des syndics, de certains voisins et dépensent beaucoup d'énergie et d'argent pour venir en aide à ces chats », explique-t-il.
Les « nourrisseuses » (ce sont très majoritairement des femmes) ont donc désormais à leur disposition une preuve symbolique pour convaincre les sceptiques du bien-fondé de leur mission et dissuader l'hostilité sur le terrain. « Trop de gens croient qu'il est interdit de les nourrir mais c'est faux, insiste l'élu. Avec les nouvelles lois, on se doit de subvenir aux besoins de tous les animaux en difficulté.

(extrait de l'article de Matthias Galante, Le Parisien)

Partager cette prise de position